Home Société Afrique Italie > Révélation: Le camerounais assassin de sa sœur, est un soldat radié de l’Armée camerounaise
Afrique - 5 mai 2021

Italie > Révélation: Le camerounais assassin de sa sœur, est un soldat radié de l’Armée camerounaise

Un communiqué radio presse signé le 4 mai 2021 par le capitaine de frégate Cyrille Serge Atonfack Guemo, chef de la division communication du ministère de la Défense (Mindef), fait lire  que le présumé assassin est natif de Baleveng dans la région de l’Ouest et radié des effectifs de l’Armée depuis décembre 2015. 

Du crime odieux ,  il s’agit en effet, d’un soldat camerounais, révoqué des rangs de l’Armée depuis six ans qui a tragiquement ôté la vie à sa compatriote. C’est à Bologne au Nord de l’Italie le 3 mai 2021 , et dans une poubelle qu’est découvert le corps sans vie d’une jeune dame qui sera plus tard  identifiée comme camerounaise.

Le communique du ministère de la Défense  du  lundi 3 Mai 2021 , revient sur  l’assassinat horrible de la  jeune camerounaise,  Emma Pezemo, âgée de 31 ans, et  attribué à  sieur Ngouenet Jacques Honoré dans la ville de Bologne en Italie.

fait lire le communiqué

Des mêmes sources laissaient déjà entendre que le présumé assassin qui se serait donné la mort après son forfait serait un militaire qui exerçait comme un agent de renseignement pour le compte de l’Etat du Cameroun  . 

il n’en rien, absolument rien s’agissant du statut de ce dernier

selon l’armée camerounaise a travers le communiqué publié 

Qui est donc cet assassin ? 

Selon le Ministere de la défense

Le nommé Ngouenet Jacques Honoré n’est pas inconnu de nos services. Il s’agit en effet d’un ancien soldat radié des effectifs de l’Armée depuis décembre 2015.

informe le communiqué

des premières investigations menées par les services compétents du ministère de la Défense, il ressort que l’ancien sergent-chef Ngouenet Jacques Honoré est un déserteur d’une moralité peu recommandable, plusieurs fois sanctionné pour manquements graves à l’éthique et à la discipline militaire, ainsi que pour plusieurs actes amoraux susceptibles de porter atteinte à l’honneur et à la dignité militaire.

fait lire le communiqué

Le ministère de la Défense fait savoir que le présumé assassin âgé de 43 ans et né à Baleveng dans la région de l’Ouest, ne pouvait plus ne pouvait plus au moment des faits se prévaloir de la qualité de soldat car

recruté lors de la campagne spéciale de l’Armée 2000 pour le compte de l’Armée de terre…l’intéressé a effectivement servi entre autres, à la Division de la sécurité militaire comme chauffer, puis à l’Antenne Sécuritaire militaire de l’Est comme agent, et enfin, au 41ème Bataillon d’infanterie motorisée comme chauffeur avant sa radiation des effectifs.

note le communiqué signé Cyrille Serge Atonfack Guemo, chef de la division de la communication du ministère de la défense

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Cinquantenaire de l’unité nationale en moins de 50 minutes: La nécessité de la réforme du format et du contenu.

Par Éric Boniface Tchouakeu A Yaoundé, la parade civile et militaire présidée par le Chef …