Afrique Culture LA UNE panorama 28 mai 2020 (0) (252)

L’Ua lutte contre la Covid-19: Réflexion sur les stratégies étatiques dans le secteur des arts.

Partager

Au Cameroun, la cérémonie s’est déroulée en mi-journée au Cabinet de Bidoung Kpwatt.
L’objectif de ce forum virtuel des ministres des arts et de la culture des pays africains était de réfléchir pour trouver des réponses idoines en vue de minorer la propagation de la pandémie dans ce secteur vital des économies du continent et de partager les meilleures pratiques en cours dans différents pays.

Après avoir exprimé la gratitude de son pays à la Commission pour une telle initiative, le Minac a exposé le plan de riposte pour limiter la propagation du virus. « S’agissant des efforts d’éradication de cette pandémie, le chef de l’Etat a impulsé une stratégie nationale de riposte nationale contre la propagation de la Covid-19 et a édicté entre autres 23 mesures barrières dont la mise en œuvre est coordonnée par le Premier ministre, chef du gouvernement à travers le ministère de la Santé publique (Minsanté), d’autres ministères techniques partenaires et les organisations spécialisées concernées qui travaillent sans relâche à lutter contre la propagation de cette effroyable pandémie », a-t-il indiqué.

Il a par la suite révélé qu’en dépit de l’application de ces mesures barrières, le rapport quotidien sur l’évolution de la pandémie que rend chaque jour le Centre des opérations spécialisées du Minsanté, donne des statistiques préoccupantes. A partir de là, « la positivité des tests de contamination reste une réelle menace. »

La Covid-19, les arts et la culture
Ici les mesures de confinement prises par l’Etat ont considérablement ralenti les activités des arts et spectacles provoquant une baisse drastique des revenus des artistes. Le ministre a indiqué, que conscients de la gravité de cette crise, « nous avons décidé d’être proactifs en impliquant les 24 pôles artistiques et culturels organisés par discipline à la campagne de sensibilisation contre le Covid-19 ».

A ce niveau, il a rassuré que « la médecine alternative et la pharmacopée africaine ont proposé diverses formules et produits préventifs et curatifs contre la Covid-19 sur la base des savoirs thérapeutiques locaux ». En plus, le mode et le design apportent leur touche dans la confection des masques, tout comme les artistes mènent de manière intensive en langues locales, des actions de sensibilisation contre cette pandémie.

Par ailleurs, le pôle organisation des savoirs a mis en place une unité de veille pour la collecte et l’archivage des données sur cette maladie. Bien plus encore, le Minac a estimé dans sa communication, la nécessité de renforcer la coopération intra africaine dans cette lutte par le « soutien aux efforts dans le domaine de la pharmacopée traditionnelle, la mise sur place d’un Fonds d’appui à la gestion et à l’entretien du patrimoine culturel et l’aide d’urgence à l’écosystème culturel des États », a-t-il proposé


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *