Afrique LA UNE Santé panorama 2 avril 2020 (0) (721)

Lutte contre le Coronavirus: Stand up for Cameroun veut corriger le gouvernement

Partager

Question de l’implémenter dans l’ensemble des communautés locales de la ville de Douala et, par extension, dans d’autres collectivités des autres villes camerounaises.

Six principes clés régulent l’approche de gestion du Covid-19 au Cameroun. Le 1er s’appuie sur le fait que la crise a un impact sur tout le monde. Il n’est possible de gagner contre Covid-19 que si toute la société est impliquée dans la réponse. Le 2ème fait valoir l’argument suivant lequel toute la société a des ressources, des idées et des compétences. Raison pour laquelle il faut les mobiliser dans tous les secteurs et groupes pour apporter la réponse. L’on n’est aussi fort que notre plus faible maillon, c’est le 3ème principe, le 4ème étant qu’il faille apporter des solutions plus vulnérables et aux personnes les plus à risque en premier. La prise en compte de la triple dimension sanitaire, économique et sécuritaire et la nécessité d’apporter des solutions à tous les niveaux constituent les 5eme et 6eme principes clés.

L’approche globale de lutte anti-covid-19, au niveau des communes, intègre quatre phases: la prévention ; la prise en charge; la sécurité et la coordination. Au niveau de la coordination, la santé, l’économie, le transport, les finances, la sécurité, le public et la mairie sont à prendre en considération. A ce sujet, les informations de base permettront de sélectionner les meilleures personnes pour les cellules de coordination.

Tenant compte du fait que tout le travail doit être virtuel-via différentes plateformes sur internet-. Quant à la prévention, il est important, suivant cette approche, de focaliser sur la communication liée à la prévention sur les masques pour toutes et tous, sur les points de lavage, l’approvisionnement en eau et sur la diatanciation sociale. S’agissant de la sécurité, il s’agit d’utiliser les données de base pour établir une cartographie des lieux à forte densité de la population et de former des unités mixtes(police nationale, police municipale et responsables des quartiers, marchés et blocs pour le contrôle de la population sans brutalité, ni répression).

Aussi faut-il mettre en place des unités mixtes pour la sensibilisation et le contrôle du respect et des instructions de protection et un programme de surveillance. La prise en charge intègre le recensement et la catégorisation de l’ensemble du personnel médical, la formation des responsables des structures de santé, du personnel médical par catégorie, la facilitation de l’accès à la formation en ligne pour le personnel et l’assurance de l’accès au matériel de protection (masque et gants pour le personnel médical).


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *