Home Société Afrique Mali > Crise diplomatique: Rfi et France 24 définitivement chassés du territoire
Afrique - Médias - 4 semaines ago

Mali > Crise diplomatique: Rfi et France 24 définitivement chassés du territoire

C’est le Magistrat Fodié Touré, Président de la Haute Autorité de la Communication du Mali qui a signé mardi, le document mettant fin à l’autorisation d’établissement de Radio France Internationale sur le territoire malien

Par Jean Pascal EYEBE MPESSE

«L’autorisation d’établissement et d’exploitation du service de Radio France Internationale, Rfi, au Mali, accordée à France Médias Monde par la convention N° 055/HAC- Mali/2018du 11 juin 2018 est définitivement retirée », peut-on lire sur la correspondance.

Le communiqué indique par ailleurs que les chaines Radio France Internationale, Rfi et France 24 sont définitivement retirées des bouquets de tous les Distributeurs de programme audio visuels et des plates-formes  et sites organes de médias en ligne et des opérateurs de téléphonie mobile.

Le Président de la Haute Autorité de la Communication enjoint également les Distributeurs de programmes audio visuels, les Diffuseurs publics et privés , les sociétés de téléphonie mobile, les organes des médias en ligne et tous les autres services techniques de l’Etat de prendre des dispositions chacun en ce qui le concerne de l’exécution de la présente décision.

Cette décision fait suite à ce que  les autorités du Mali avaient déjà qualifié de fausses allégations  sans aucun fondement, faisant état d’exactions commises par les Forces Armées Maliennes (FAMa) contre les civils, de violations de Droits de l’Homme et Droit International Humanitaire, et relayées  respectivement par Michèle Bachelet, Haute – Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’homme, le 08 Mars 2022, par  Human Right Watch dans son rapport du 15 Mars 2022 et enfin du reportage de Radio France Internationale (RFI), les 14 et 15 Mars 2022.

En considérant la synchronisation de ce matraquage médiatique, le Gouvernement malien en avait déduit à une stratégie savamment préméditée visant à déstabiliser la Transition, le Peuple malien et discréditer les vaillantes FMa. « Pire, certaines allégations, en particulier celles avancées par RFI n’ont d’autres objectifs que semer de la haine en ethnicisant l’insécurité au Mali et dévoilant l’intention criminelle de journalistes dont certains n’ont séjourné au Mali, il y a plus d’un an », pouvait-on lire sur le communiqué du Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le Colonel Abdoulaye Maiga.

Tout en rejetant catégoriquement toutes ces allégations contre les vaillantes FAMa, le gouvernement de la République du Mali, dans le même « engage une procédure, conformément aux lois et règlements en vigueur au Mali, pour suspendre, jusqu’à nouvel  ordre, la diffusion de RFI en ondes courte et Fm  et la télévision France 24, ainsi que toutes leurs plates-formes digitales sur toute l’étendue du territoire national ». Par la même occasion, le Gouvernement de la République du Mali « interdit toutes les radios et télévisions nationales ainsi qu’aux sites d’information et journaux maliens, la diffusion, et/ou la publication des émissions et articles de presse de RFI et France 24 dès l’entrée en vigueur de la mesure de la suspension » a-t-il poursuivi le communiqué.

France médias Monde qui réunit France 24, Rfi et Mcd  avait en son temps déploré cette décision et « protesté vivement contre les accusations infondées  mettant gravement en cause le professionnalisme de ses de ses antennes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Etats-unis > Préservation de l’ordre mondial: La Chine en colère contre Anthony Blinken

Par Rostand Tchami Pour cause, le secrétaire d’Etat de Joe Biden Antony Blinken a estimé j…