Home Politique Afrique Mali > Enlèvement du président de Transition et son Premier ministre: L’armée se déchaine après remaniement ministériel
Afrique - 25 mai 2021

Mali > Enlèvement du président de Transition et son Premier ministre: L’armée se déchaine après remaniement ministériel

Apres l’annonce du remaniement ministériel rendu public ce lundi 24 mai, la situation s’est tendue.  Le Premier ministre Moctar Ouane et le président de Transition Bah N’Daw ont été enlevés de force par des soldats armés de l’ex-junte.

Ce lundi à Bamako, la tension est vite montée dans le camp de l’armée. Les ténors de l’ex-junte désapprouvent le remaniement qui a vu deux des leurs retirer des  ministères de la Sécurité et de la Défense. Et les deux sont de la Garde nationale. Il s’agit des deux colonels, Sadio Camara et Modibo Koné  hommes-clés de la junte  en remplacement par deux généraux de l’armée. Parmi eux, Souleymane Doucouré, un pilote d’avion très respecté par la troupe qui devient le nouveau ministre de la Défense. Par ailleurs ces derniers estiment être lésés dans ce nouveau gouvernement. Ce remaniement est juste la goute d’eau de trop selon l’opinion publique.

C’est ainsi que dans la soirée, le domicile officiel du chef du gouvernement Moctar Ouane a été assailli par des hommes armés identifiables comme étant les soldats de l’ex-junte. Avant de le conduire de force chez le président de transition Bah N’Daw, avec lequel il partage un mur mitoyen. Tout ceci se sait grâce a un coup de fil passé en ces termes :

« Des militaires actuellement chez moi. Ils sont en train de me conduire chez le président de la Transition. Il y a également un proche au ministre ayant vécu toute la scène qui déclare « Ce sont les hommes de l’ex-junte qui ont contraint le Premier ministre à se rendre chez le président. Ils étaient armés ».

Ils  ont été conduits à Kati, ville située à 15 km de Bamako quartier général de l’ex-junte.

Cela suscite de nombreuses interrogations ; à savoir pour quel but ont-ils été  enlevés  et conduits là-bas ? Et pour combien de temps seront-ils gardés en otage ? Quand on sait l’ex président nigérian, Goodluck Jonathan est attendu à Bamako ce mardi en qualité de  médiateur de la Cédéao dans la crise malienne.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Canada > Drame à Gatineau: la thèse du double meurtre suivi d’un suicide confirmée

Des membres de l’entourage du père qui a tué ses deux fillettes avant de s’enlever la vie,…