Accueil SociétéAfrique Mali > Terrorisme: 15 soldats et trois civils tués dans plusieurs attaques djihadistes coordonnées

Mali > Terrorisme: 15 soldats et trois civils tués dans plusieurs attaques djihadistes coordonnées

De nouvelles attaques attribuées à des djihadistes ont provoqué le 27 juillet la mort d'au moins 15 militaires et trois civils au Mali. Une résurgence d'attaques terroristes inédite dans le pays depuis 2012.

Par panorama
0 commentaire 210 vues

Par Sasha Blanche

Au moins 15 soldats maliens et trois civils ont été tués ce 27 juillet dans trois attaques coordonnées et attribuées à des djihadistes, ce qui porte à 11 leur nombre en moins d’une semaine au Mali. A Kalumba, près de la frontière mauritanienne, «le bilan côté ami est de 12 morts dont trois civils d’une entreprise de construction de route», selon un communiqué du colonel Souleymane Dembélé, directeur de l’information et des relations publiques de l’armée. A Sokolo, dans le centre, l’armée malienne a fait état de six militaires morts et 25 blessés dont cinq graves. Elle affirme avoir tué 48 assaillants et «neutralisé trois Pick-up terroristes à 15 km de Sokolo avec des occupants estimés à une quinzaine de combattants et leurs équipements».

Selon la même source, une troisième attaque s’est déroulée dans la nuit à Mopti (centre), sans faire de victime. Des attaques qui se succèdent au Mali Ces attaques interviennent cinq jours après celle de Kati, au cœur de l’appareil militaire malien, revendiqué par les djihadistes de la Katiba Macina, affiliée à Al-Qaïda. Cette attaque suicide commise avec deux camions piégés avait tué un soldat malien et fait six blessés dont un civil. La veille, une série de raids quasi-simultanés attribués à des djihadistes avaient frappé six localités différentes du Mali, dans les régions de Koulikoro (proche de Bamako) ainsi que de Ségou et Mopti (centre).

es hommes armés identifiés par l’armée comme membres de la Katiba Macina avaient attaqué des postes de contrôle, notamment dans la localité de Kolokani à une centaine de kilomètres au nord de Bamako. Le 24 juillet, une nouvelle attaque, «déjouée» selon l’armée malienne, avait aussi visé le camp de la garde nationale de Sévaré. C’est la première fois depuis 2012 que des attaques aussi coordonnées se déroulent en si grand nombre, dont certaines proches de la capitale. Le Mali, pays enclavé au coeur du Sahel, a été le théâtre de deux coups d’Etat militaires en août 2020 et en mai 2021.

La crise politique va de pair avec une grave crise sécuritaire depuis le déclenchement, en 2012, d’insurrections indépendantistes et d’actions djihadistes sanglantes dans le nord. Malgré une situation sécuritaire très dégradée face à la propagation djihadiste qui a gagné une grande partie du pays ainsi que le Burkina Faso et le Niger voisins, le gouvernement malien s’est détourné de la France et de ses partenaires, mettant notamment fin à neuf ans de présence militaire française dans le pays, via les opérations Serval, Barkhane et Takuba.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous reprendrons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

NOUS CONTACTER

Revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie