Accueil PeopleAfrique Necrologie > Cameroun: La dernière note musicale de Christian Nguini

Necrologie > Cameroun: La dernière note musicale de Christian Nguini

Christian Nguini vient d'être porté en terre à Mvog Atangana Mballa dans l'arrondissement de Yaoundé IVème. Décédé le 7 juin 2022 à l'hôpital général de Yaoundé des suites de maladie, celui qui était producteur et arrangeur de plusieurs albums à succès a été inhumé cet après-midi. Des hommages dignes lui ont été rendus par ses familles biologique, professionnelle, religieuse et politique. Une présence remarquable d'une foule indénombrable de personnes et de personnalités publiques.

Par panorama
0 commentaire 271 vues

Par Serge Aimé Bikoi

Après l’obtention de son Cepe (Certificat d’études primaires et élémentaires) à l’école catholique St Kisito de Mvog Mbi, sa Majesté Thomas Christian Nguini poursuit son cycle secondaire au collège Madeleine situé dans le même quartier, où il obtient son Bepc, suivi de son Probatoire et son Baccalauréat. Par la suite, il effectuera un voyage en Allemagne, où il résidera pendant plus de 18 ans et obtiendra un diplôme d’ingénieur. Après avoir fait plusieurs pays de l’Europe, après avoir effectué des voyages entre l’Europe et l’Afrique, l’esthète fera valoir ses talents d’entrepreneur, en ouvrant un grand studio d’enregistrement dénommé Fel-Fess Studio. Bon nombre d’albums ont été arrangés dans ce studio d’enregistrement, à l’instar de ceux de Ange Ebogo Emerant, Tonton Ebogo, Lady Ponce, etc.

Sa majesté Thomas Christian Nguini était une figure publique pluridimensionnelle, qui a marqué plus d’un dans plusieurs champs d’activités de la vie humaine. Il était auteur, compositeur, interprète, guitariste, arrangeur, artiste-musicien, producteur, promoteur culturel et ingénieur de son. Sa majesté T.C. Nguini avait une parfaite maîtrise en harmonie musicale, ainsi qu’une excellente maîtrise des guitares Jazz et Afro. Aussi maîtrisait-il la prise de son AD et DA.

Au plan associatif, sa Majesté T.C. Nguini était membre de l’Association des chefs traditionnels de Mfoundi, membre de l’Association des chefs traditionnels de Yaoundé IV. Dans le giron de l’art musical, l’arrangeur C. Nguini était membre de la défunte Socinada(Société civile nationale des droits d’auteur), de la Cmc(Cameroon music corporation), de la Socam(Société civile camerounaise de l’art musical), de la Sonacam(Société nationale de l’art musical). The last but not the least C. Nguini était aussi membre de Acamce(Association camerounaise des musiciens).

En tant qu’ingénieur de son, sa majesté T. C. Nguini est celui qui a conçu bien de génériques des journaux, bien d’indicatifs et de jingles de plusieurs émissions de débats des chaînes Fm urbaines des villes camerounaises. Ceux et celles qui écoutent la Rts(Radio tiemeni siantou) depuis sa création en 2000 doivent retenir que c’est ce monument qui a conceptualisé le générique des éditions de journaux. C. Nguini casse sa guitare à l’âge de 62 ans et laisse une veuve et une progéniture éplorées. La leçon que nous tirons de la vie de ce sexagénaire est que ce virtuose vouait un culte à la richesse humaine au détriment de la richesse pécuniaire et matérielle. C’est, d’ailleurs, la raison pour laquelle une marée humaine a inondé le quartier Mvog Atangana Mballa les 29 et 30 juillet 2022. Histoire d’assister aux rituels funéraires de ce dernier. Durant 48 heures, l’axe Mvog Mbi- Atangana Mballa a été obstrué occasionnant, par conséquent, des embouteillages interminables du côté du tronçon Mvog Mbi-Coron-Mvan, vers lequel tous les véhicules s’orientaient et continuaient leur parcours. Un hommage mémorable et ineffable agrémenté des concerts d’artistes-musiciens locaux. L’artiste-musicien camerounais, qui s’est, véritablement, fait remarquer à travers ses pas de danse virevoltants depuis la veillée mortuaire jusqu’au rite de l’enterrement, c’est Ayissi Leduc, qui a fait des émules. Même durant le rituel du “Nsili A wu”, ses apparitions étaient assorties des pas de danse percutants et exceptionnels, lesquels ont tenu des agrégats de personnalités publiques en haleine. Même le représentant du sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé IV n’a pas hésité à emboîter le pas à ce danseur monumental. C’était le grand art de Ayissi Leduc!
L’artiste a, définitivement, rangé sa guitare. Vive l’artiste !

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous reprendrons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

NOUS CONTACTER

Revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie