Accueil PolitiqueAfrique Soudan > Démocratie: Le général Burhan pas candidat aux éventuelles élections

Soudan > Démocratie: Le général Burhan pas candidat aux éventuelles élections

Le général au pouvoir au Soudan, qui a organisé un coup d'État il y a près d'un an, a déclaré qu'il ne se présentera pas aux futures élections d'un gouvernement dirigé par des civils, mais n'a donné aucune indication sur le moment où un vote pourrait avoir lieu pour qu'il abandonne le pouvoir.

Par panorama
0 commentaire 249 vues

Par Sandra Embollo

Le général Abdel-Fattah Burhan s’est entretenu avec l’Associated Press en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, jeudi. Cette rencontre a eu lieu près d’un an après le coup d’État qui a bouleversé la brève transition vers la démocratie de cette nation africaine arabophone, après trois décennies de règne répressif d’Omar el-Bechir.

A la question de savoir s’il envisagerait de se présenter à de futures élections, le general Burhan a répondu : “Je ne pense pas”. Pressé davantage, il a dit : “Je n’ai pas le désir de me mettre en avant (comme candidat) et je ne veux pas non plus continuer dans ce travail.”

Le coup d’État de l’année dernière s’explique par les tensions qui s’étaient accumulées entre les partisans du régime militaire et ceux du régime civil, les deux parties étant frustrées par la détérioration des conditions économiques du pays.

Le Soudan est plongé dans la tourmente politique depuis plus de trois ans. Son économie vacille et, selon le Fonds monétaire international, l’inflation devrait atteindre le taux vertigineux de 245% cette année.

Depuis le coup d’État d’octobre dernier, les manifestants pro-démocratie ont défilé dans les rues pour exiger que les généraux remettent le pouvoir aux civils. Ils ont dénoncé la prise de pouvoir de Burhan, qui a eu lieu lorsque les militaires ont dissous le gouvernement de transition du Premier ministre Abdalla Hamdok ainsi que le Conseil souverain, un organe de partage du pouvoir composé d’officiers militaires et de civils qui dirigeait le Soudan depuis fin 2019.

Les troupes ont ouvert le feu sur les manifestants, tuant certains d’entre eux et en détenant des centaines. Bien qu’aucun policier ou membre des forces de sécurité n’ait été condamné pour ces décès, le général Burhan a déclaré qu’environ cinq ou six personnes faisaient l’objet d’une enquête.

“Personne n’a tué de manifestants de la manière décrite”, a-t-il déclaré. “Les manifestants se sont heurtés à la police, et la police les a traités conformément à la loi pour protéger les biens publics.”Le général Burhan a déclaré qu’une fois qu’un gouvernement élu sera en place, les forces armées seront une autre institution de ce gouvernement plutôt que de garder un statut supérieur.

Il s’est toutefois abstenu de donner une date pour la tenue des élections, bien qu’il ait précédemment déclaré qu’un vote pourrait avoir lieu en juillet 2023. Il a déclaré que l’impasse se situe au niveau des groupes politiques qui doivent se mettre d’accord sur une date pour le vote. Il a insisté sur le fait que l’armée n’avait aucun rôle dans cette discussion.

“Nous parlons de participation politique et de l’élargissement de cette participation, que ce soit Hamdok ou quelqu’un d’autre, cette personne ne réussira pas sans une large base pour diriger le Soudan”, soutient le général Burhan. “La seule autorité pour gouverner passe par les élections, sans que personne n’impose sa volonté à un autre”.

Il a également balayé les tensions au sein de son propre gouvernement de transition, niant l’existence de désaccords avec le chef adjoint du conseil militaire au pouvoir au Soudan, le général Mohamed Hamdan Dagalo, plus connu sous le surnom de Hemedti. Ces dernières semaines, les médias locaux ont fait état de différends entre les deux généraux. Hemedti a également reconnu l’échec de la prise de pouvoir par les militaires en octobre.

En février 2020, le général Burhan avait rencontré le Premier ministre israélien de l’époque, Benjamin Netanyahu, en Ouganda, lors d’une percée diplomatique majeure qui a ouvert la voie à la normalisation des liens entre le Soudan et Israël. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre d’une série d’accords négociés par les États-Unis entre Israël et quatre pays arabes.

Depuis, Israël et le Soudan ont établi des relations dans le domaine de la sécurité et du renseignement qui ont permis à des responsables de se rencontrer à plusieurs reprises lors de voyages inopinés. A la question de savoir si, en tant que dirigeant du Soudan, il se rendrait en Israël, il a répondu : “La base des relations est la réconciliation, donc si une invitation était présentée et qu’il y avait les moyens pour cela, j’irais.”

Des millions de Soudanais souffrent de la flambée des prix et d’une monnaie dont la valeur a chuté de façon spectaculaire par rapport au dollar. Le militaire au pouvoir a accusé des pays et des institutions, qu’il n’a pas nommés, d’être à l’origine de la détérioration de la situation économique du Soudan.

À la suite du coup d’État, l’administration Biden a suspendu une aide financière de 700 millions de dollars destinée à soutenir la transition du Soudan vers un gouvernement entièrement civil. Le département d’État a déclaré que l’ensemble du programme d’aide, qui aurait pu inclure d’autres aides en plus des 700 millions de dollars, avait été mis en “pause” dans l’attente d’un examen de l’évolution de la situation à Khartoum.

Il y a ceux “qui ont promis d’aider le Soudan, mais ils n’ont pas honoré leurs promesses. Il y avait beaucoup de soutien de la part de ces acteurs extérieurs mais, malheureusement, cette aide a été saisie à des fins politiques”, a déclaré Abdel Fattah Burhan.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 28 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie