Home Politique Europe Suisse > Indignation: La diaspora exige la confiscation des biens de Paul Biya
Europe - 14 juillet 2021

Suisse > Indignation: La diaspora exige la confiscation des biens de Paul Biya

Dans le communiqué du 13 juillet 2021, elle milite aussi en faveur de l’adoption d’un décret interdisant au président camerounais de fouler le sol helvétique.

« Nous exigeons une fois de plus, que la confédération suisse et Ichg cessent immédiatement toute collaboration avec ce tyran; qu’elle s’abstienne de le légitimer en l’accueillant dans ce pays qui est censé être un phare de lumière et justice. Nous exigeons également que la confédération suisse adopte un décret interdisant au dictateur Biya, et à jamais de fouler son sol et qu’elle gèle ses comptes bancaires, confisque ses biens, tous mal- acquis avec l’argent volé au peuple camerounais, »

indique la diaspora dans son communiqué.  

« Deux ans après avoir été chassé de Suisse par la même diaspora, le dictateur et génocidaire de 88 ans, Monsieur Paul Biya, est de retour à Genève. Au pouvoir sans partage depuis 39 ans, il a conduit le Cameroun vers l’impasse à coups d’élections truquées, des détournements massifs de la fortune publique, les violations diverses des droits de l’homme avec à la clé une guerre sanglante qu’il impose à son peuple depuis bientôt 05 ans, » 

poursuit la diaspora.

Selon la diaspora, l’occupant du Palais de l’Unité a déjà derrière lui plus de 10.000 morts, victimes des guerres vicieuses en cours dont le génocide anglophone, dans trois régions du Cameroun. L’hôte de marque  de la confédération suisse, Monsieur Paul Biya, n’est autre que ce despote qui, au mépris du dialogue inclusif sans cesse réclamé par ses compatriotes, nargue son peuple par son silence arrogant depuis 02 années. Les acteurs de la médiation suisse le savent très bien.

La diaspora signale qu’après avoir contracté un prêt bancaire pour financer les Euros bonds et hypothéquer le devenir des camerounais, qui par ailleurs sont déjà pauvres et très endettés (Ppe), l’homme du 06 novembre 1982 revient une nouvelle fois gaspiller des millions d’euros de l’argent du contribuable camerounais, profiter du luxe de l’Hôtel Intercontinental de Genève (Ichg). Son gouvernement et lui-même font actuellement l’objet d’accusations de détournement de 274€ millions d’euros de fonds du Fmi (Anti-Covid 19), d’arrestations des milliers de prisonniers politiques torturés.

On retient qu’au cours de ses 39 ans de règne, Paul Biya aura passé 05 ans de loisirs cumulés à l’étranger, principalement à l’ICHG. Il y  occupe les derniers étages entiers au prix de plus de 50.000 euros par nuit. Pendant ce temps ses concitoyens vivent avec moins de 02 euros par jour. Sans eau potable, sans électricité, sans hôpitaux, sans écoles, sans routes ni emplois et logements de qualité.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Grève des enseignants: Suspension en rangs dispersés

Par Rostand TCHAMI Plusieurs mois après le début de la grève lancée par les enseignants du…