Accueil PolitiqueAfrique Tchad: le Canada préoccupé par certaines conclusions du Dialogue national

Tchad: le Canada préoccupé par certaines conclusions du Dialogue national

Ottawa se joint aux inquiétudes d’une bonne partie de la communauté internationale, et surtout de l’Union africaine.

Par panorama
0 commentaire 288 vues

Par Mon’Esse

L’ambassade du Canada auprès du Tchad s’est dite «préoccupée par certaines conclusions du Dnis (Dialogue national inclusif et souverain) actées le 1er octobre 2022, qui ne semblent pas être représentatives d’un consensus de l’Assemblée plénière, et ne considèrent pas la position de l’Union africaine, en particulier sur la question de l’éligibilité des membres du Conseil militaire de transition aux prochaines élections».

Réitérant l’engagement du gouvernement canadien à faire avancer le processus de transition politique à N’Djamena, à travers notamment la signature de l’accord de Doha et l’organisation du dialogue national, la représentation exhorte le gouvernement à mettre en œuvre tous les efforts en vue d’aboutir à un «dialogue constructif et inclusif» avec tous les protagonistes de la scène politique nationale et les partenaires internationaux.
A travers cette mise en garde tacite, le Canada semble se référer aux résolutions prises «par consensus» le 1er octobre par les délégués au Dnis, prolongeant de 2 ans la période de transition et maintenant à la tête de l’État le chef de la junte militaire, Mahamat Idriss Déby Itno, par ailleurs autorisé à briguer un mandat à la magistrature suprême.
On rappelle que le président du Conseil militaire de transition s’était, en avril 2021 à la mort de son père, Idriss Deby Itno, engagé à organiser des élections dans un délai de 18 mois et à ne pas s’y présenter.

Le 19 septembre le Conseil de paix et de sécurité (Cps) de l’Union africaine (Ua), lors de sa 1106ème réunion consacrée à la mise à jour de la transition politique au Burkina Faso, au Tchad, en Guinée et au Mali, réitéré son attachement indéfectible à la Déclaration d’Accra sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement sur le continent.
S’agissant spécifiquement du Tchad, l’instance a réaffirmé son appel aux autorités de transition pour qu’elles respectent la période de 18 mois pour l’achèvement de la transition, et rappelé «sans équivoque qu’aucun membre du Conseil militaire de transition (Cmt) ne pourra être candidat aux élections à la fin de la transition».

Interrogé mercredi sur les antennes de Radio France internationale (Rfi) celui qui est présenté comme le leader de l’opposition tchadienne et président de la formation Les Transformateurs, Succès Masra, a dit sa préférence pour la «cogestion» de la transition. Il s’agit, selon lui, du gage d’un scrutin présidentiel équilibré dont les résultats vont s’imposer à tout le monde et sur lequel «les Tchadiens sont prêts, d’une certaine manière, à s’engager».
On rappelle que le Dnis, lancé le 20 août et dont l’épilogue est prévu cette semaine, a été boycotté par l’essentiel de l’opposition et de la société civile tchadiennes.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 29 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie