Home Politique Afrique Tchad > Liberté de la presse: Abderrahmane Khoullamalah prescrit l’expression plurielle de la démocratie dans les médias
Afrique - 7 mai 2021

Tchad > Liberté de la presse: Abderrahmane Khoullamalah prescrit l’expression plurielle de la démocratie dans les médias

123 ème dans le classement mondial de la liberté de la presse par  reporter sans frontières , l’Ong international disait déjà  »qu’Il ne fait pas bon être journaliste au Tchad. » 

C’est en réponses à ce type d’assertion que le tout nouveau porte parole du gouvernement du Tchad s’engage à la construction de l’expression plurielle de la démocratie et au respect de la liberté de la presse

Mercredi 5 mai 2021,  le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement de transition, Abderaman koulamallah aucours de sa réunion de prise de contact avec les principaux cadres du ministère , avec au  menu des échanges: la franche collaboration, le travail bien fait et le respect de la hiérarchie.

Le ministre n’a pas manqué de rappeler aux Directeurs généraux et Directeurs techniques du ministère que les médias publics doivent s’ouvrir à tous les acteurs politiques et autres couches de la société pour l’expression plurielle de la démocratie. 

Quant à  l’Agence tchadienne de presse et d’édition (Atpe) et la Coordination générale du passage de l’audiovisuel analogique au numérique (Cgpaan ) qui rencontrent quelques difficultés depuis un certain temps, Abderam Koulamallah, dit que  ces entités sont ses premières priorités.

 « Je me battrai, avec l’appui des plus hautes autorités de la transition, pour que le journal  L’Info commence à paraître dans un bref delai ».

Les subventions de l’Etat à la presse privée n’ont pas été perdues de vue.

 »Il promet d’aménager les structures de la presse notamment la presse publique, et une subvention à la presse privée.

Favoriser l’accès à la télé Tchad aux leaders politiques de l’opposition est impressionnant. » 

Il faut préciser que il y’a seulement quelques heures l’administration de l’Université Roi Fayçal a suspendu pour une période d’une année, une étudiante en 4ème année pour avoir donné son avis dans un reportage télévisé, sur la qualité de l’enseignement en journalisme et communication dispensé au sein de sa faculté. 

 Pour les tchadiens donc désormais  »  Joindre l’acte à la parole est attendu  » 

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Canada > Barreau de Montréal:  Me. Olivier Chi Nouako radié du Barreau de Montréal.

Par Junior Atogo’togo C’est dans le dossier No 56- 17 – 03101 du 05 février 2021 qu’est co…