Home Politique Afrique Tchad > Nord du pays: Bilan par l’armée après l’affrontement de samedi dernier
Afrique - 19 avril 2021

Tchad > Nord du pays: Bilan par l’armée après l’affrontement de samedi dernier

Après que le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact) ait été pris en course poursuite au Nord de Mao, dans la province de Kanem à plus de 300 km de Ndjamena ; les forces loyalistes ont fait une riposte avec à son solde de nombreux dégâts  tant en pertes humaines que matériel.

Les Factvenus de leur base arrière de Libye depuis le 11 avril ont été interceptés par les forces loyalistes qui les attendaient armées dans le désert.  Après plusieurs jours de course poursuite entre les montagnes du Tibesti et le désert, ils se  sont rencontrés samedi dernier  aux environs de 15h. Selon une source sécuritaire, l’armée était à leur poursuite depuis vendredi après avoir eu pour information qu’ils seraient à Birr Dom mais très tôt samedi ils vont prendre la direction du sud. Ainsi ils seront rattrapés  à des centaines de kilomètres  après la traque et les échanges de tirs vont durer  quelques heures laissant sur le carreau un bilan lourd.

Il convient de souligner que les troupes armées gouvernementales avaient un large avantage sur ces derniers que se soit en capital humain  adéquat  et même sur le matériel sophistiqué tels que les véhicules blindés et adaptés au désert. D’après les sources sécuritaires, on dénombre des pertes en vies humaines dans les deux camps.

Chez les rebelles, le bilan est très lourd avec des arrestations de prêt de  150 prisonniers  parmi lesquels  un chef  de l’opposition politique qui les a rejoints il y a quelques années et des centaines de morts   (environ 300). Une saisie de plus de 20 véhicules avec à leur bord une artillerie lourde adaptée aux conflits.

Aux côtés des forces gouvernementales, on enregistre 5 morts érigés en martyrs  avec 36 blessés.

Cependant, une colonne des rebelles a réussi à  prendre la fuite en direction de l’ouest pour la frontière nigérienne. D’après un haut gradé de l’armée ses camarades de combats y campent pour les  attendre en cas d’attaque même si jusqu’à hier dimanche ils n’étaient pas localisables.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Incendie dans un appartement: Une femme enceinte et sa fillette calcinées

Par Gabrielle Mekoui Un début d’après-midi sombre pour la famille des victimes et les popu…