Accueil SociétéAfrique Togo > Acram: Patricia Ndam Njoya promeut le leadership féminin dans la filière café

Togo > Acram: Patricia Ndam Njoya promeut le leadership féminin dans la filière café

En sa qualité de présidente du comité genre de l’Agence de café robusta d’Afrique et de Madagascar (Acram), elle a mené les femmes à une formation qui s’est tenue du 8 au 12 novembre 2022 à Lomé. 

Par panorama
0 commentaire 149 vues

Par Léopold DASSI NDJIDJOU

Il s’est agi d’un forum, d’un moment d’échanges entre les acteurs femmes de la filière café en vue de renforcer leurs capacités sur toute la chaîne : production, transformation et commercialisation. Patricia Tomaïno Ndam Njoya, la présidente du Comité genre de l’Acram, est à la manette pour qu’une quarantaine de femmes représentantes de groupements et cheffes d’entreprises venues de six pays membres de l’Acram soient effectivement équipées au cours de ces assises pour mieux explorer les innovations et d’avoir plus facilement accès au financement des entreprises qu’elles dirigent.

A titre indicatif, les femmes sont un maillon important dans la filière café en Afrique. De la culture à la consommation, elles sont présentes. On estime ici qu’elles exploitent 20 à 30% des plantations de café et fournissent jusqu’à 70% de la main d’œuvre. Pour plus d’impact, l’Acram renforce leur leadership à travers un projet régional de deux ans axé sur la relance de la chaîne de valeur dans le café. Cette formation est sanctionnée par la mise sur place d’un réseau de femmes et des groupes d’affaires dans la production du café. « Au sortir de ce Forum, une feuille de route Pays, une feuille de route Région des femmes dans le café : de la valorisation et de la dynamisation de chaque chaine des valeurs, créer des « cluster » ; de la mise en réseau des différentes chaines de valeurs : mettre en relation les productrices avec les Coopératives ; les Pme en café avec les Coopératives ; dans chaque cluster, veiller à la bonne gouvernance, à la qualité, au respect et à la protection de l’environnement, au Label et branding du café des femmes…dans un monde de plus en plus sensible aux nouvelles technologies et aux énergies renouvelables », a prescrit la patronne des femmes dans la filière café en Afrique dans son allocution d’ouverture du forum.

Cette perspective s’inscrit en droite ligne des cinq points retenus lors de la 8ème Assemblée générale de l’Acram à Libreville, les 22 au 24 janvier 2020 avec en ligne de mire l’ambitieux projet d’autonomisation économique des femmes dans la filière. Dans la foulée, elle a félicité Enselme Gouthon, le président de l’Acram, porté le mois dernier à la vice-présidence de l’Organisation internationale du café (Oic) à Bogota en Colombie. A côté de ce dernier, il y avait le ministre du Commerce tout comme l’ambassadeur de l’Union européenne au Togo.

Acram, en 5 points, à savoir : • Renforcer la participation des femmes dans la chaine de valeur. Promouvoir les mouvements associatifs et les regroupements en coopérative dans la filière café ; • Réduire la charge de travail des femmes rurales ; • Promouvoir l’égalité des Genres dans la filière ; • Appuyer les services de vulgarisation et d’encadrement.

« Si un pays veut augmenter la qualité et la quantité de la production, c’est logique qu’il faut déjà s’occuper du grand nombre, c’est logique qu’il faut renforcer les capacités de celles-là qui sont dans l’action même de la production du café », prescrit la patronne de la Maison du café.
Une quarantaine de femmes représentantes de groupements et cheffes d’entreprises venues de six pays membres de l’Acram prennent part à cette formation de trois jours. Elle va être sanctionnée par la mise sur place d’un réseau de femmes et des groupes d’affaires dans la production du café. Résultat attendu, améliorer la qualité et la productivité du café, et l’accès à un prix compétitif sur le marché international.
Chaque délégation est appelée à mettre sur place une feuille de route. Par exemple l’acquisition des connaissances sur la gouvernance, la structuration et les exigences du marché ; maîtriser les bonnes pratiques sur toute la chaîne de valeur, de la plantation à la consommation ; l’accès au marché et aux finances.
Il est question de soutenir l’entreprenariat féminin à la production, à la transformation et la commercialisation du café.
Après le Covid-19, il est question de rechercher les voies et moyens pour la resilence des femmes dans la filière café.

Il faut aussi aider les femmes pour qu’elles se retrouvent à tous les niveaux des chaînes de valeur.

Forum des femmes d’affaires du café Lomé, du 8 au 12 novembre 2022

Monsieur le Ministre du Commerce Monsieur l’Ambassadeur de l’Ue au Togo Monsieur le Président de l’Acram,
Monsieur le Représentant de Itc,
Mesdames et Messieurs les Officiels,
Membres des Délégations des Pays Membres et Ami de l’Acram,
Mesdames et Messieurs Honorables participants,
Chers invités Les Femmes actrices,
partenaires parties prenantes, mobilisées dans la chaine des valeurs du café, des Pays Membres de l’Agence du Café Robusta d’Afrique et de Madagascar, Acram, par ma modeste voix,
prient le Gouvernement togolais, d’accepter leur reconnaissance, pour l’accueil des plus bienveillant, à leur égard, ainsi que l’hospitalité réconfortante dont elles font l’objet depuis leur arrivée à Lomé, Belle capitale.

Du Cameroun, du Gabon, du Ghana, du Libéria, de la République Démocratique du Congo, et bien sûr, des bassins de production du café au Togo : Productrices, Transformatrices, Dégustatrices, Exportatrices, Communicatrices, Expertes ou Consultantes, Personnes ressources, Autorités dans le café Représentantes des Associations, des Coopératives…ont répondu massivement, à la rencontre de ces jours, conviée par les Partenaires de l’Acram, à savoir, Itc, Alliance pour l’Action, Lady Agri, et dans le cadre d’un Programme conjoint Acp-Ue de d’Appui aux Politiques Nationales et Régionales, Inclusives Favorables aux Entreprises, de Renforcement des Capacités Productives et les alliances des Chaînes de Valeur.

C’est le lieu pour les Femmes dans le café des pays membres de l’Acram, à tous les niveaux de la chaine des valeurs, de renouveler à l’endroit de l’Acram, plus particulièrement du Président Monsieur Enselme Gouthon, chantre de la Promotion de l’Approche Genre dans la Chaîne de valeur du Robusta, leur adhésion totale. Le Comité Genre de l’Acram tient à rassurer chaque partenaire impliqué ici, qu’il s’attèlera plus que jamais aux missions qui lui ont été confiées depuis les Assises de la 2ème Assemblée Générale de l’Acram à Libreville, les 30 et 31 Janvier 2013 : il y a 9 ans…
Mesdames et Messieurs Oui ; 9 ans, d’accompagnement en vue du renforcement des capacités des femmes à tous les niveaux de la chaine des valeurs dans la filière café, s’adaptant au contexte, aux moyens disponibles, à son actif et en résumé, nous pouvons parcourir certaines activités phares : – Les points focaux pays se sont retrouvés à plusieurs reprises dans le cadre des Ateliers de Renforcement des Capacités, d’Initiation aux bonnes pratiques, de voyages d’échanges, au Cameroun, à l’occasion de Festicoffee, au Gabon, en Côte d’Ivoire, bien sûr au Togo et à travers le monde pour des activités promotionnelles Africains à l’instar de Afca, Oiac, ou internationale Scaa – Le regroupement des femmes dans le café, dans les Pays membres est de plus en plus une réalité avec le Partenariat désormais consommé entre la Iwca et l’Acram. – Les femmes dans le café des pays de l’Acram notamment au Gabon et au Cameroun ont bénéficié d’une ligne budgétaire de Acram dénommée Appui aux activités Genre d’un montant de 5900 000 f cfa. Lorsque Monsieur le Secrétaire Exécutif, Monsieur Ismaël Ndjewé, lors de la 8ème AG de l’Acram toujours à Libreville, les 22 au 24 Janvier 2020, déclinait l’ambitieux Projet d’Autonomisation Économique des Femmes dans la Filière, de l’Acram, en 5 points, à savoir : • Renforcer la participation des femmes dans la chaine de valeur.

Promouvoir les mouvements associatifs et les regroupements en coopérative dans la filière café ; • Réduire la charge de travail des femmes rurales ; • Promouvoir l’égalité des Genres dans la filière ; • Appuyer les services de vulgarisation et d’encadrement.
C’était en affirmation de l’attachement et respect de l’Acram à son Axe Prioritaire, la Promotion de l’Approche Genre dans la Chaîne de valeur du Robusta C’était aussi sans compter avec la Covid-19. Sans pour autant baisser les bras, Alliances For Action est entré dans l’arène, entrée salutaire, car nous a permis à travers des vidéo-conférences, de continuer à nous organiser, à nous former ; C’est alors que Lady Agri dans ce sillage, est montée en puissance, dans sa détermination auprès des femmes dans le domaine Agricole pour leur transformation papillons qui volent de leurs propres ailes. Des femmes éduquées, averties, outillées, équipées en techniques, en équipements, en information, en méthodes de travail : en distantiel, Lady Agri a participé aux travaux du Comité Genre, réuni ici même à Lomé, en la neuvième session d’AG le 30 Avril 2021 et dont les résolutions étaient clairs : « …Au regard, de l’expérience et du savoir-faire de l’Ong LadyAgri et International Women Coffee Alliance,… rechercher les voies et moyens nécessaires à la mise en place des actions concrètes en soutien à la résilience des femmes dans la filière café en collaboration avec les structures spécialisées internationales ;… »
Mesdames et Messieurs, C’est de cela qu’il s’agira : Au sortir de ce Forum, une feuille de route Pays, Une feuille de route Région des femmes dans le café : de la valorisation et de la dynamisation de chaque chaine des valeurs, créer des « cluster » ; de la mise en réseau des différentes chaines de valeurs : mettre en relation les productrices avec les Coopératives ; les Pme en café avec les Coopératives ;

Dans chaque cluster, veiller à la bonne gouvernance, à la qualité, au respect et à la protection de l’environnement, au Label et branding du café des Femmes…dans un monde de plus en plus sensible aux nouvelles technologies et aux énergies renouvelables.
Voilà l’histoire du Comité Genre de l’Acram Voilà son engagement, vous prenant tous à témoin ce jour et comme partie prenante. Mesdames Messieurs, Les femmes dans le café des Pays membres de l’Acram ne sauraient quitter cette Tribune, sans témoigner à l’endroit de leur Président, Monsieur Enselme Gouthon, la fierté qu’elles éprouvent depuis son élection à la VP de l’Oic, à Bogota le mois dernier, augurant des lendemains meilleurs. Je vous remercie pour votre grande attention.
Hon. Tomaïno Ndam Njoya Njoya Présidente du Comité Genre de l’Acram

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 28 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie