Accueil SociétéEurope Ukraine > Éducation: Le pays supprime la langue et la littérature russes de ses programmes scolaires

Ukraine > Éducation: Le pays supprime la langue et la littérature russes de ses programmes scolaires

Le ministère ukrainien de l'Education nationale a annoncé le 16 août qu'il évinçait des programmes scolaires les cours liés à la littérature russe ou encore à la langue russe, à l'exception d'auteurs liés à l'Ukraine, au profit d'auteurs occidentaux

Par panorama
0 commentaire 278 vues

par Sasha Blanche

Les cours de langue et de littérature russes ne seront plus dispensés en Ukraine, selon un programme actualisé publié par le ministère ukrainien de l’Éducation sur son site le 16 août. Parmi les cours exclus figurent la «littérature russe et étrangère», la «langue russe pour les établissements d’enseignement général avec enseignement en russe» pour les classes de niveau 5 à 9, et l’enseignement en ukrainien ou en russe pour les classes de niveau 10 et 11.

Si la quasi-totalité des livres russes et biélorusses seront supprimés du programme scolaire, le ministère note qu’il autorisera certains ouvrages d’auteurs qui ont écrit en russe mais dont «la vie et l’œuvre étaient étroitement liées à l’Ukraine», tels que Nicolas Gogol et Mikhail Boulgakov. Selon le programme mis à jour, les cours de littérature étrangère dans les écoles ukrainiennes seront désormais axés sur les œuvres d’écrivains tels que Jean de La Fontaine, O. Henry, Anna Gavalda et Joseph Roth. Le ministère a également annoncé qu’il allait mettre à jour les cours d’histoire dans les écoles ukrainiennes «pour tenir compte des nouveaux développements historiographiques». Plus précisément, il mettra à jour les cours d’histoire de l’Ukraine et du monde de la 6e à la 11e année afin d’y inclure le conflit militaire se déroulant actuellement en Ukraine. En juillet, les autorités ukrainiennes avaient introduit une nouvelle étape de la loi visant à «garantir le fonctionnement de la langue ukrainienne en tant que langue d’État», qui prévoit des amendes pour avoir parlé russe dans certains établissements publics. La loi s’applique par exemple aux travailleurs d’institutions telles que les agences gouvernementales ou l’éducation nationale. «Les citoyens du pays doivent utiliser la langue ukrainienne dans tous les aspects de la vie sociale», a expliqué le commissaire à la protection de la langue d’Etat, Taras Kremen, en appelant la population à signaler les contrevenants aux forces de l’ordre locales.

Le russe est une langue maternelle dans une partie de l’Ukraine, notamment dans plusieurs villes de l’Est et du sud du pays. Moscou s’inquiète depuis des années de recul de l’enseignement du russe, et Vladimir Poutine avait notamment déploré en mars l’«annulation de la culture russe» en Ukraine. Son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait pour sa part fustigé la «guerre totale» que l’Occident aurait «déclaré à l’ensemble du monde russe», en particulier à sa culture.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 25 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie