Accueil PolitiqueAfrique Cameroun | Le fils d’un ancien membre du gouvernement assigné en justice.

Cameroun | Le fils d’un ancien membre du gouvernement assigné en justice.

Daïssala Tigana Tassi, fils de feu Dakole Daïssala, est appelé à comparaître le 29 janvier 2024 au Tribunal de grande instance(Tgi) du Mfoundi pour répondre du motif lié à "l'annulation d'une convention frauduleuse initiée au nom du Mdr par des usurpateurs le 17 décembre 2023". L'auteur de la plainte est Me Paulin Djorwe, sénateur Mdr et mandataire du parti.

Par panorama papers
0 commentaire 9,5K vues

Par Serge Aimé Bikoi

Une assignation à comparaître le 29 janvier 2024 a été servie à Daïssala Tigana Tassi. Question de répondre du motif lié à “l’annulation de la convention frauduleuse du 17 décembre 2023”, assise au terme de laquelle il a été désigné mandataire du parti, le Mouvement démocratique pour la défense de la république(Mdr). Dans cette assignation de l’huissier de justice, “le Mdr a découvert, avec étonnement, un procès-verbal intitulé “Convention nationale extraordinaire du Mdr”. Il est mentionné, dans ce procès-verbal, que Daïssala Tigana Tassi a été désigné, par acclamation, président national du Mdr par “le Collectif des cadres dynamiques du parti” à l’occasion d’une convention qui s’est tenue à Yaoundé le 17 décembre 2023″. Mais attendu que la convention du 17 décembre 2023, ainsi que les résolutions qui y ont été adoptées encourent nullité en raison de la violation des statuts du Mdr, attendu aussi que l’article 9 des statuts du parti dispose que l’adhésion des membres est constatée par le bureau du comité de base, l’appartenance au parti donne droit à une carte de membre numérotée et signée par le président du comité de base.

L’assignation de l’huissier de justice mentionne, en outre, que jusqu’au 17 décembre 2023, date à laquelle il s’est fait désigner président national du Mdr, Daïssala Tigana Tassi n’était pas membre du Mdr. De plus, indique cette assignation à comparaître, le fils de feu Dakole Daïssala ne peut justifier d’une carte du parti lui octroyant la qualité de membre avant le 17 décembre 2023, date de la tenue de la convention frauduleuse qu’il a convoquée. De même, en organisant une convention le 17 décembre 2023 pour se faire désigner président national du Mdr alors qu’il n’a pas qualité de membre du parti, Daïssala Tigana Tassi usurpe la qualité de membre du parti. De surcroît, un usurpateur ne peut accéder aux fonctions de dirigeant du Mdr en violation des statuts du parti.

Attendu en plus qu’avant la convention du 17 décembre 2023, les membres de la convention nationale désignés à l’article 18 des statuts n’ont pas reçu de convocation pour assister à la convention du 17 décembre 2023, cette omission entraîne, de facto, la nullité de la convention. Plus grave, les membres composant le “Collectif des cadres dynamiques du parti”, signataires du procès-verbal de la convention frauduleuse du 17 décembre 2023, lesquels ont désigné Daïssala Tigana Tassi comme président du Mdr par des personnes qui ne sont pas membres du Mdr, le fils de feu Dakole Daïssala a, manifestement, violé les statuts du parti.

Cette assignation à comparaître fait donc état de ce que le procès-verbal de la convention frauduleuse du 17 décembre 2023 est “un mensonge éhonté des signataires tant il consiste en ce qu’à la date convenue, le Mdr n’était pas une institution acephale comme faussement alléguée, mais qu’elle avait déjà été pourvue, depuis plus d’un an dans le respect des usages du parti et des statuts, d’une équipe dirigeante par une convention du 3 décembre 2022, laquelle a désigné Paulin Djorwe président national du Mdr”. “Par conséquent, conclut l’huissier de justice, Daïssala Tigana Tassi ne pouvait tenir une autre convention du Mdr prétendument pour mettre un terme à la vacance à la tête du parti sans avoir obtenu, au préalable, l’annulation de la convention du 3 décembre 2022. Cette occurrence milite davantage pour l’annulation de cette convention frauduleuse du 17 décembre 2023 initiée par Daïssala Tigana Tassi”.

En rappel, Me Paulin Djorwe est militant du Mouvement démocratique pour la défense de la république (Mdr) depuis 2002. Il est, d’ailleurs, conseiller juridique de cette formation politique depuis son adhésion. En 2007, il avait été investi par le Mdr pour porter ses couleurs aux élections municipales de 2007 dans la commune de Maroua 1er. C’est ce dernier qui a conduit aussi la liste des candidats du Mdr aux élections municipales de 2013 et 2020 dans la même commune de Maroua 1er, où il siège comme conseiller municipal depuis 2007. P. Djorwe a été désigné comme mandataire de la liste Mdr aux élections sénatoriales de 2013 et, à la suite du rejet de la liste du parti par Elecam, il assuré sa défense devant la cour suprême siégeant comme conseil constitutionnel lors du contentieux électoral. Enfin, P. Djorwe a été nommé sénateur de la république pour le compte du Mdr par le chef de l’État, Paul Biya, le 31 mars 2023.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, États-Unis d’Amerique;
  2. E-mail: info@panoramapapers.com
  3. Tél.: +17707561762, +17035012817 
  4. Bureau AfriqueBP. 35144 Rue ambassade du Royaume de Belgique, Yaoundé-Bastos, Cameroun (+237) 699460010

Revue de presse du 01 03 2024

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x