Accueil PolitiqueAfrique Cameroun | Manœuvres: Joseph Beti Assomo fragilise le Rdpc dans le Noun

Cameroun | Manœuvres: Joseph Beti Assomo fragilise le Rdpc dans le Noun

C'est en répondant favorablement à la petite poignée de députés de l'opposition originaire du Noun que Joseph Beti Assomo, membre titulaire du comité central du Rdpc a marqué des points dans son propre camp en déstabilisant Nabil Mbombo Njoya, une personnalité importante de ce parti dans la region de l’Ouest.

Par panorama papers
0 commentaire 39,9K vues

Par René Mbarga

En menaçant de sanctions, les militaires qui étaient allés saluer le sultan Nabil Mbombo Njoya, Joseph Beti Assomo ouvre implicitement la voie aux razzias électorales futures de l’Union des démocrates du Cameroun (Udc) dans le Noun, tout en entérinant la disparition du parti au pouvoir.

Si Joseph Beti Assomo s’était tu, le passage des 32 soldats au palais du sultan des Bamoun Nabil Mbombo Njoya, le 23 décembre dernier, serait assurément déjà un lointain souvenir. En effet, en signant la circulaire ministérielle N°239298 du 29 décembre 2023, portant rappel de certains principes et règles liés au statut militaire, le ministre de la Défense a fait montre de myopie politique. Le rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) et avant lui son ancêtre, l’union nationale camerounaise ( Unc) ont été implantés dans le Noun, grâce aux sultans, qui se sont succédé au palais royal de Foumban. On se souvient encore de la place centrale que joua, la ville chef-lieu du département du Noun, lors des pourparlers qui opposèrent Ahmadou Ahidjo, aux leaders anglophones, avant la réunification des deux Cameroun.

Au plus fort, de la période dite de braises, dans les années 1990, le défunt sultan Ibrahim Mbombo Njoya avait pesé de tout son poids, pour assurer l’hégémonie de la formation politique de son ami Paul Biya. Au point d’affronter dans un duel fratricide son cousin Adamou Ndam Njoya, dont le département du Noun apparaissait comme un socle granitique.

Dans certaines circonstances, le silence est d’or. Joseph Beti Assomo aurait pu faire preuve de sagesse et de tempérance en passant l’incident de Foumban sous silence, tout en les puissant même sous silence. En manquant ouvertement de respect au 20ème souverain de la dynastie de Nchare Yen, il donne raison aux quelques extrémistes Bamoun, qui pensent qu’il n’y a jamais eu rien à attendre du régime de Yaoundé.

Il ne serait pas erroné de confirmer que Joseph Beti Assomo s’est fait manipuler ou veut tout simplement achever le parti de Paul Biya dans le Noun; en signant ce document qui lui a été proposé par des collaborateurs mal informés sur les honneurs militaires ou tout surtout jaloux des us et coutumes Bamoun et de leur jeune monarque. Puisqu’il n’a pas d’ailleurs dit toute la vérité sur ceux qui peuvent le recevoir. Le défunt Sultan, le père de l’actuel l’ayant bel et bien reçu à titre posthume. Mais, il n’est pas cité dans la circulaire de Beti Assomo. Ce qui est sûre, le Sultan Nabil Mfonrifum Mbombo Njoya les recevras un jour à son tour. Et ce n’est qu’une question de temps.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, États-Unis d’Amerique;
  2. E-mail: info@panoramapapers.com
  3. Tél.: +17707561762, +17035012817 
  4. Bureau AfriqueBP. 35144 Rue ambassade du Royaume de Belgique, Yaoundé-Bastos, Cameroun (+237) 699460010

Revue de presse du 21 02 2024

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x