Accueil PolitiqueAmérique États-Unis | Les républicains de la Chambre votent pour faire avancer les efforts visant à destituer le secrétaire du DHS, Mayorkas

États-Unis | Les républicains de la Chambre votent pour faire avancer les efforts visant à destituer le secrétaire du DHS, Mayorkas

Les Républicains de la Chambre ont voté tôt mercredi pour faire avancer leurs articles de mise en accusation contre le secrétaire du Département de la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, se rapprochant ainsi de la rare mesure de destitution d'un responsable du Cabinet.

Par panorama papers
0 commentaire 9,5K vues

Par Arlette Akoumou Nga

Cette décision prévoit un vote sur les articles par l’ensemble de la Chambre des représentants, bien que la date de ce vote n’ait pas encore été fixée. Le Comité de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants a examiné sa résolution affirmant que Mayorkas avait commis des crimes et des délits graves pour sa gestion de la frontière sud, même si un certain nombre d’experts constitutionnels ont déclaré que les preuves n’atteignaient pas cette barre haute. Cette décision controversée ferait de Mayorkas le premier secrétaire de cabinet à être destitué depuis près de 150 ans. L’effort de destitution intervient alors que les Républicains de la Chambre des représentants font face à une pression croissante de la part de leur base pour tenir l’administration Biden responsable sur une question clé de la campagne : la frontière.

Les articles de mise en accusation ont été transmis par le Comité de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants selon les lignes partisanes. Les républicains et les démocrates membres du panel ont débattu des articles de mise en accusation contre Mayorkas pendant environ 15 heures jusqu’à ce que les républicains mettent fin au débat en empêchant les démocrates d’introduire d’autres amendements.

Alors que les républicains enquêtent sur la gestion de la frontière par Mayorkas depuis qu’ils ont récupéré la majorité à la Chambre, leur enquête de destitution a progressé rapidement au cours de la nouvelle année. Le président de la Chambre, Mike Johnson, a promis de présenter rapidement les articles de mise en accusation contre Mayorkas et a indiqué qu’il rejetterait un accord bipartisan en cours de négociation au Sénat qui porterait sur les politiques frontalières. Même si les hauts responsables républicains de la Chambre sont convaincus d’avoir le soutien nécessaire pour destituer le secrétaire du DHS, ils ne peuvent perdre que deux voix compte tenu de leur faible majorité. Les républicains prévoient un contrôle du whip cette semaine pour prendre la température de la conférence, a déclaré à Cnn une source républicaine. Le whip du House GOP, Tom Emmer, a déclaré à Cnn avant le balisage qu’il comptait les votes, mais a ajouté : « Nous allons devoir adopter cela. Je veux dire, ce qu’il a fait est assez flagrant”.

Au cours de la phase d’enquête, les républicains du Comité de sécurité intérieure ont tenu 10 audiences, publié cinq rapports intérimaires et mené 11 entretiens transcrits avec des agents actuels et anciens de la patrouille frontalière. Mais depuis le lancement de l’enquête, le panel dirigé par le Parti républicain n’a tenu que deux audiences et a décidé d’aller de l’avant avec les articles de mise en accusation sans donner au secrétaire l’occasion de témoigner. Les républicains ont invité Mayorkas à témoigner lors d’une audience de destitution le 18 janvier. Mais le secrétaire du Dhs a déclaré qu’il recevait des membres du cabinet mexicain pour discuter du contrôle des frontières, et il a demandé à travailler avec le comité pour fixer une date différente, selon une lettre obtenue par Cnn. Green a déclaré que son comité avait donné à Mayorkas « chance après chance de comparaître », mais Mayorkas a écrit qu’il avait témoigné devant le Congrès plus que tout autre responsable du cabinet Biden, notant que sept de ces fois étaient devant le comité de Green.

“Quelle que soit la procédure que vous engagerez, aussi infondée soit-elle, ma réactivité aux demandes de surveillance ne cessera pas”.

a déclaré Mayorkas.
Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, États-Unis d’Amerique;
  2. E-mail: info@panoramapapers.com
  3. Tél.: +17707561762, +17035012817 
  4. Bureau AfriqueBP. 35144 Rue ambassade du Royaume de Belgique, Yaoundé-Bastos, Cameroun (+237) 699460010

Revue de presse du 04 03 2024

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x