Accueil SociétéAfrique Kenya > Secte: Le bilan du “massacre de Shakahola” dépasse les 200 morts

Kenya > Secte: Le bilan du “massacre de Shakahola” dépasse les 200 morts

Plus de 20 corps ont été exhumés samedi, portant à plus de 200 le nombre de dépouilles découvertes depuis mi-avril dans la forêt de Shakahola, située dans l'est du Kenya, où se réunissait une secte dont le chef aurait dit de jeûner pour "rencontrer Jésus".

Par panorama papers
0 commentaire 12,9K vues

Par Sasha Blanche Avec Afp

Le bilan du “massacre de Shakahola” dans une forêt du sud-est du Kenya, où se réunissait une secte dont le chef prônait le jeûne pour “rencontrer Jésus”, s’élève désormais à 201 morts après la découverte, samedi 13 mai, de 22 nouveaux corps, a annoncé la préfète de la région. 

La police estime que la plupart des corps découverts près de la ville côtière de Malindi sont ceux d’adeptes de la secte de Paul Nthenge Mackenzie, un ancien chauffeur de taxi, autoproclamé “pasteur” de l’Église Internationale de Bonne Nouvelle (Good News International Church) qu’il a créée. La préfète de la région, Rhoda Onyancha, a précisé que 26 personnes avaient été arrêtées à ce jour, dont Paul Nthenge Mackenzie et un “gang d’hommes de main” chargés de vérifier qu’aucun adepte ne rompait le jeûne ou ne s’échappait de la forêt. 

Paul Mackenzie s’était rendu aux autorités le 14 avril, après la découverte par la police des premières victimes dans la forêt de Shakahola. Une cinquantaine de fosses communes ont été découvertes depuis. Les enquêteurs vont interrompre les exhumations au cours des deux prochains jours pour réorganiser leurs opérations, qui devraient reprendre mardi, a ajouté Rhoda Onyancha. 

Il ressort des autopsies pratiquées sur les premiers corps que la plupart des victimes sont mortes de faim, vraisemblablement après avoir suivi les prêches de Paul Nthenge Mackenzie. Certaines victimes, dont des enfants, ont toutefois été étranglées, battues ou étouffées, a indiqué récemment le chef des opérations médico-légales, Johansen Oduor.  

Ce massacre a ravivé le débat sur l’encadrement des cultes au Kenya, pays en majorité chrétien qui compte 4 000 “églises”, selon des chiffres officiels. 

Le président William Ruto a créé un groupe de travail chargé de “l’examen du cadre légal et réglementaire régissant les organisations religieuses”. 

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x