Accueil Economie Russie | À court de carburants ? Moscou interrompt ses exportations de pétrole

Russie | À court de carburants ? Moscou interrompt ses exportations de pétrole

La Russie a longtemps été l'un des principaux producteurs de pétrole et de gaz au monde. Mais la guerre a tout changé. Nombreux sont ceux qui pensaient que la Russie pouvait utiliser les ressources naturelles comme levier contre l'Occident. Mais les problèmes liés au gaz peuvent aller dans les deux sens.

Par panorama papers
0 commentaire 4,3K vues

Par Julie Peh avec Afp

Est-ce que le pétrole devient une arme diplomatique ? Qui dit marché pétrolier perturbé, dit hausse des prix à la pompe et donc problème de pouvoir d’achat… et inévitables tensions politiques chez les pays “ennemis”. La Russie est-elle ainsi capable d’entretenir les tensions inflationnistes en Europe ? En réalité, Moscou regarde avant tout ses propres finances publiques et ses équilibres budgétaires. La Russie annonce une coupe volontaire de sa production de pétrole de 471 000 barils par jour, en accord avec d’autres pays de l’Opep+ dont l’Arabie saoudite, pour soutenir la stabilité des cours et rééquilibrer le marché. Il s’agit tout simplement de maintenir les prix du pétrole en raréfiant l’offre : moins de pétrole sur le marché, c’est un moyen de faire remonter les prix selon l’adage “tout ce qui est rare est cher”.

La manne financière issue de la vente des hydrocarbures reste essentielle pour Moscou à l’heure où son économie est tournée vers l’effort de guerre pour soutenir l’offensive en Ukraine. Plus que jamais, la Russie a besoin d’argent et entend bien tirer un maximum de profits de sa rente pétrolière, comme les autres pays producteurs de l’Opep qui, eux, ne sont pas en guerre, mais vivent de ces revenus pétroliers.

Comme le rappelle Patrice Geoffron, le directeur du Centre de géopolitique de l’Énergie et des Matières premières, l’Opep+, qui réunit les émirats producteurs de brut plus la Russie, a été créée en 2016. L’idée était de tenter de faire remonter les cours du baril qui s’étaient effondrés en 2014 avec la montée en puissance de la production américaine de pétrole de schiste. L’alliance a tenu les chocs, puis est arrivée la crise Covid et aujourd’hui la demande de pétrole baisse avec les mutations économiques liées à la transition écologique et la décarbonation. Comme les autres pays producteurs et exportateurs d’or noir, la Russie voit sa perspective de rente pétrolière s’éroder et n’entend pas laisser faire. Pour l’instant, il n’y a pas d’effet direct sur les prix de l’essence à la pompe, car il faut toujours attendre plusieurs semaines avant de voir les prix évoluer en fonction de la donne internationale.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x