Accueil EconomieAfrique SPÉCIAL An 40 – Cameroun > Objectifs du millénaire pour le développement: Comment le Cameroun a raté le coche

SPÉCIAL An 40 – Cameroun > Objectifs du millénaire pour le développement: Comment le Cameroun a raté le coche

Accès à l’eau potable ou aux services de santé, réduction de la pauvreté, éducation pour tous ou encore promotion de la femme, la non atteinte des Omd a desservi le processus de développement.

Par panorama
0 commentaire 296 vues

Par Joseph OLINGA N.

L’espoir reste de mise chez les entrepreneurs camerounais. Les rendez-vous manqués avec l’attelage à la croissance leurs restent aussi en travers de gorge. Et le souvenir de l’incapacité du Cameroun à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) fait partie de ces pilules qui ne passent pas.

Pourtant, le gouvernement avait répété l’impératif, pour le pays d’en faire sien les huit buts contenus dans le document de référence. Trois ans après l’échéance fixée en 2015, le rapport d’évaluation du Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (Dsce), approuvé par le gouvernement confesse que le rapport national du Document de stratégie de réduction de la pauvreté (Dsrp) de l’année 2008 indiquait que «les tendances actuelles montrent qu’il est improbable que le pays puisse atteindre les cibles fixées en 2015.»

La réalité est-elle différente en 2019 ? Seule réponse contenue dans le rapport du Dsce : «Le bilan mitigé vers l’atteinte des Omd est conséquent aux difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de la stratégie ainsi qu’aux coûts des actions y relatives.» Pour l’essentiel, la projection porte sur la réduction de l’extrême pauvreté et la faim ; assurer l’éducation primaire pour tous ; promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ; réduire la mortalité infantile ; améliorer la santé maternelle ; combattre le vih/Sida, le paludisme et d’autres maladies ; assurer un environnement durable et mettre en place un partenariat mondial pour le développement.
Selon le rapport, «les autorités camerounaises ont porté une attention particulière aux Objectifs du millénaire pour le développement au cours de la mise en œuvre du Dsrp I.» Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Selon le rapport, de 2001 à 2007, la proportion de la population vivant au dessous du seuil de pauvreté national est restée stable. «Passant de 40,2 à 39,9% tandis que pour la même période l’indice d’écart à la pauvreté est passé de 12,8 à 12,3%.» Le document indique que la proportion d’enfants de moins de 5 ans souffrant de la faim au niveau national est passée de 22,2% en 1998 pour tomber à 19,3% en 2006. Des raisons pour le rapport de conclure à ce sujet que «Que ce soit le taux de pauvreté ou la proportion d’enfants souffrant de la faim, les objectifs à atteindre à l’horizon 2015, soit respectivement 25,1% et 8%, semblent compromis au regard des évolutions constatées ci-dessus et l’aggravation de la conjoncture économique mondiale.»

Si le rapport se félicite du taux de scolarisation dans l’enseignement primaire, qui stagne à 80% sans atteindre l’idéal escompté, les indicateurs relatifs à la promotion du genre paraissent bien médiocres. Pour un taux salarial des femmes estimé à 21%, seulement 13% sont présentes dans les sphères de décision. L’enquête démographique citée dans le rapport du Dsce indique que le taux de prévalence au Vih/Sida, estimé à 5,5% en 2004, est monté à 6,7%. Le paludisme, lui, continue à toucher un peu plus de 40% de la population.

L’accès à l’eau potable reste quant à lui une gageure. Selon les engagements pris par le gouvernement, plus de 70% de la population devait avoir accès à l’eau potable en 2015. Un autre objectif non atteint. Les données rendues publiques par le rapport du Dsce indiquent en effet que «des efforts restent à faire». Certes, la proportion de la population ayant accès à l’eau potable est passée de 40,6% à 43,9%. Mais ce seuil reste bien loin de l’objectif annoncé dans la prospective gouvernementale.

Une amélioration tout de même : «La seule cible atteinte concerne la proportion de la population ayant accès à un meilleur système d’assainissement.» A en croire le rapport gouvernemental, cette proportion est passée de 8,5% à 31,7% pour un objectif fixé à 17% à l’horizon 2015.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 08 12 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie