Accueil Opinion Cameroun > Bousculade au Lycée bilingue d’Etoug-Ebé: Faire face à la montée vertigineuse de la violence en milieu scolaire

Cameroun > Bousculade au Lycée bilingue d’Etoug-Ebé: Faire face à la montée vertigineuse de la violence en milieu scolaire

L’incident survenu ce lundi 22 janvier dans l’un des importants établissements scolaires de la vielle de Yaoundé a mis en scène des élèves survoltés contre les autorités scolaires. Questionnements.

Par panorama papers
0 commentaire 9,4K vues

Par Léopold DASSI NDJIDJOU

Etoug-Ebé dans le sixième arrondissement de Yaoundé est en émoi. Les parents affluent de toutes parts pour venir chercher leurs progénitures, échaudés par les bruits qui se propagent à une vitesse exponentielle faisant état des morts d’élèves dans ce lycée. La situation est d’autant volatile que beaucoup de familles ici sont des déplacés suite à la crise sécuritaire en cours dans les deux régions anglophones du pays. C’est dire combien la moindre perturbation peut plonger ces dernières dans une sorte de crise de nerfs.

Et c’était le cas ce matin au Lycée bilingue de d’Etoug-Ebé, où si les parents d’élèves étaient dans une situation de psychose, on se demande ce qui justifie que les élèves soient emportés par la violence. On a vu de petites mains s’unir pour poser des actes de destruction à l’exemple de la voiture du proviseur qui a été renversée et caillassée tout comme les tables-blancs tel que le confient des témoins de la scène. Tout est parti de l’arrivée tardive des élèves à la levée des couleurs comme il en va chaque début de semaine. Fermée à l’extérieur, on apprend que plus de la moitié des élèves, alors qu’ils étaient appelés à entrer dans l’ordre, se sont précipités et il en est suivi une bousculade monstre, où des élèves ont été piétinés par d’autres, avec au bout du compte des blessés et des étouffés. Les victimes ont été directement conduits dans les centres hospitaliers pour une prise en charge. Pendant ce temps, sur les réseaux sociaux, la propagation des informations faisant état des morts faisait le buzz, plongeant l’opinion dans l’émoi. Il y a lieu de se préoccuper de la dynamique de la violence qui s’est emparée des élèves suite à l’incident et se poser des questions pour élucider cette nouvelle donne. Pourquoi les élèves s’en prennent-ils si délibérément et sans crainte au véhicule du premier responsable du lycée ? Y avait-il anguilles sous roche ? En d’autres termes, qu’est-ce qui peut mettre les enfants si ouvertement en colère contre les responsables de l’établissement ? On apprend que le proviseur aurait décidé que tout élève qui arriverait en retard les lundis serait pointé absent toute la journée.

Toutefois, certains responsables rencontrés sur place confient ne pas être au courant d’une telle mesure. À l’observation, c’est une gradation dans la production de la violence aux sein des lycées et collèges du pays. C’est nouveau de voir les élèves s’attaquer de manière ouverte aux responsables de l’institution scolaire avec tant de détermination. Cela devrait être un message adressé à la tutelle d’adresser le problème de manière globale pour empêcher au mal de se dupliquer ailleurs, d’éclater avec plus de virulence. Peut-on y voir les séquelles de la grève latente des enseignants Ots ? Rien n’est impossible et seul un examen lucide de la situation peut faire toute la lumière. Ce qui est déjà un acquis est l’enracinement de la violence au sein de l’enseignement secondaire et ceci fait penser au pire si des mesures urgentes ne sont pas prises pour juguler le phénomène.

On se souvient de cet élève qui a poignardé son enseignant de mathématiques au lycée de Nkolbission. A Douala, un autre élève a poignardé à mort, l’année dernière son camarade de classe. On peut continuer à volonté d’égrener ce chapelet lugubre de la violence des jeunes gens à l’école, sans en épuiser la centième partie de son étendue. Il est question désormais d’une course contre la montre de la part des responsables de l’Education nationale dans son ensemble, du ministère des Enseignements secondaires en particulier ou de toute la chaîne éducative.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, États-Unis d’Amerique;
  2. E-mail: info@panoramapapers.com
  3. Tél.: +17707561762, +17035012817 
  4. Bureau AfriqueBP. 35144 Rue ambassade du Royaume de Belgique, Yaoundé-Bastos, Cameroun (+237) 699460010

Revue de presse du 01 03 2024

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x