Accueil SociétéAfrique Cameroun: Plus de 400 employés de Bolloré Africa Logistics pris au piège du chantage

Cameroun: Plus de 400 employés de Bolloré Africa Logistics pris au piège du chantage

Ils sont invités à aller toucher leurs droits, totalement liquidés sur leur propre demande. Mal conseillés, ils croyaient juste mettre la pression sur leur employeur.

Par panorama papers
0 commentaire 1,K vues

Par Mon’Esse

Quelque 400 employés du français Bolloré Africa Logistics (Bal) observent, depuis mercredi une sorte de mouvement de grève au Port autonome de Kribi (Pak), sis au Sud du Cameroun. Leurs badges électroniques ayant été désactivés, ils sont tenus à bonne distance de leur lieu habituel de travail. Par petits groupes, ils essayent de se donner du courage alors qu’ils sont, depuis lundi dernier, supposés toucher leurs droits liquidés.

Membres présumés du Syndicat des employés du transit des sociétés du secteur maritime et activités connexes (Setrasosmacc), ils se retrouvent devant une situation où, selon leur employeur la seule issue est désormais la séparation, qu’ils ont eux-mêmes souhaitée à travers la signature d’une procédure d’arbitrage en direction de l’inspection du travail.
Les employés concernés se sont ainsi engagés dans la réclamation du paiement de leurs droits, conformément à l’article 42 du Code du travail après le protocole d’accord de cession de 100% des actifs de Bal au Groupe Msc. Constatant «le recul du dialogue social» au sein des entités employeuses, et vu l’absence de réponse sur toutes les propositions faites par les délégués du personnel, les protestataires avaient annoncé un arrêt de travail à durée illimitée pour compter du 1er février 2023.

L’article 42, sur lequel s’appuient les protestataires, est pourtant clair : «S’il survient une modification dans la situation juridique de l’employeur, notamment par succession, vente, fusion, transformation de fonds, mise en société, tous les contrats de travail en cours au jour de la modification subsistent entre le nouvel entrepreneur et le personnel de l’entreprise. Leur résiliation ne peut intervenir que dans les formes et aux conditions prévues par la présente section.» Dans le cas de la reprise de Bal par Msc, nulle part il n’est question de changement d’activité de l’entreprise. Mais ceux ayant clairement émis l’envie de partir, apparemment mal conseillés, auront été de gros naïfs aujourd’hui pris au piège de leur propre chantage.

Et c’est manifestement ici que le piège s’est refermé sur les 400 employés, qui croyaient pouvoir user d’une pression qui, aux yeux du patron s’est apparentée à du chantage.

«(…) nous avons adressé une correspondance à la Délégation Régionale du Travail et de la Sécurité Sociale dans laquelle nous avons assuré mettre en œuvre toutes les diligences nécessaires afin que les travailleurs ayant souhaité faire valoir leurs droits d’option puissent être libérés de leurs relations contractuelles, conformément à l’article 42. La liste des travailleurs concernés nous a de ce fait été transmise. Toutes les dispositions seront prises afin de donner une suite à leurs demandes dans les plus brefs délais».

expliquait, vendredi dernier par écrit le directeur régional Golfe de Guinée de Bal, Serge Agnero.

«Depuis la vente, nos sociétés continuent à garder leur autonomie de gestion. Vous avez ainsi pu constater qu’aucune annonce de changement de dirigeant a eu lieu depuis lors et nous continuons à évoluer sous la supervision de nos collègues du siège de Bal, avec à leur tête Philippe Labonne, que vous connaissez tous».

ajoutait ce dernier à l’endroit des collaborateurs restés fidèles.

Une liste de travailleurs ayant souhaité, sous signature quitter le groupe, existe bel et bien en ce moment chez le repreneur.

«Ce sont ces gens, pourtant partants volontaires, qui tentent d’organiser la résistance»

explique une responsable du service du personnel.
Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x