Accueil SportAfrique Cameroun | Retour au Calme à la Fecafoot: C’est le Ministre Philippe Mbarga Mboa la star

Cameroun | Retour au Calme à la Fecafoot: C’est le Ministre Philippe Mbarga Mboa la star

Le film de la folle journée du jeudi entre le Ministère des Sports, la présidence de la République et la Fecafoot. Une très longue journée qui aura en effet commencé la veille.

Par panorama papers
0 commentaire 518 vues

Par Ilyass Chirac Poumie

Contrairement à ce qui circule, le staff des Lions indomptables nommé par l’Etat du Cameroun n’a connu aucune modification. Toute modification du Staff ne peut que respecter les formes connues, liées à la convention de 2015.

Si l’initiative était de l’Etat, le ministère des Sports ferait une « proposition » pour des nominations à des postes précis, à l’attention de la Très Haute Hiérarchie, laquelle via le Sgpr lui retournerait le Très Haut accord de la présidence de la République. Si l’initiative venait de la Fecafoot – et à supposer même que dans les conditions actuelles les deux parties se seraient entendues – les propositions feraient d’abord un tour au Minsep pour l’avis obligatoire ne serait-ce que pour remplir les formes légales. Il n’y a rien des deux démarches.

Dgsn

L’Etat n’a fait aucune concession à Samuel Eto’o, conscient que tout recule, d’un centimètre fusse t-il, consacrerait la victoire de ce dernier et ragaillardirait ses partisans dont certains, à l’image de ce douanier, font feu de tout bois ici et là, sapant au passage l’autorité de l’Etat dans un environnement de fin de règne.

Tout a commencé mercredi. Le ministre des Sports, Narcisse Kombi Mouelle a convoqué une réunion à son ministère. Samuel Eto’o n’y va pas et se fait représenter. Sauf qu’en début de soirée, il est convoqué par le Délégué général à la Sûreté nationale (Dgsn). Mbarga Nguele (ils se connaissent bien, qui lui propose deux alternatives: arrêter son cinéma ou être confronté à la toute puissance de l’Etat. L’entretien ne s’est pas bien déroulé; le patron de la police reprochant à Eto’o d’avoir créé un incident diplomatique avec la Belgique et d’avoir « jeté » dehors un Haut fonctionnaire de l’Etat en mission en la personne de Cyrille Tollo, Conseiller technique au Minsep.

Camouflet

Toujours dans la nuit du 29 mai, Eto’o a échangé avec un proche à la Prc qui lui a dit que la « situation est très mauvaise pour toi mon petit-frère », mise en garde qui en rajoutait à un rouleau compresseur qui écrasait déjà de son poids quelques collaborateurs fraîchement nommés dans son « staff ». L’un et l’autre parachutés dans des coins perdus de la République… Le même soir il est reçu à la présidence de la République en même temps que le ministre des Sports. L’ambiance est lourde. L’Etat sort les muscles. Devant lui un important dossier comportant toutes ses frasques y compris les auditions des joueurs. Samuel Eto’o s’excuse. Mais, ça ne suffit pas. Il est sommé de mettre en application les nominations du chef de l’Etat.

Le 30 mai 2024 au matin, encore sous l’effet de la douche froide du Dgsn de la veille et de la réunion catastrophique à la présidence de la République, Eto’o décide de convoquer Brys et ses deux assistants pour faire « la paix » et rassurer l’Etat. Il veut également sauver la face pour se ménager une sortie honorable. Ses partisans croient en sa toute puissance et il faut leur servir quelque chose.

Sauf que Marc Brys et ses adjoints sont convoqués pour 11h. Or à cette heure ils sont attendus à l’ambassade de Belgique où ils doivent être entendus par l’ambassadeur sur les événements survenus lundi à la Fecafoot. Dans un premier temps ils ne veulent pas se rendre à la Fecafoot. Sauf qu’en compagnie de Cyrille Tollo, conseiller technique au ministère des Sports, ils sont invités à y aller. L’Etat a connaissance d’avoir déjà trouvé la solution.

Décapitation

Mais au moment où se joue ces épisodes, Pagou, entraîneur adjoint, abandonne le bateau très tôt, il était en pourparlers avec le Minsep depuis quelques jours mais à trop attendre, le couperet s’est abattu sur sa tête. Ntoungou Mpile, lui, est quasiment en résidence surveillée. Il ne peut sortir de chez lui. Il a encore l’énergie de la résistance, mais les arguments du Premier ministre Dion Ngute qui lui parle en Homme d’Etat auront raison de lui. Il rédige une Attestation qui vaut démission.

Eto’o est dépouillé, malgré lui, de deux atouts dans sa résistance et c’est en homme abattu qu’il reçoit Brys. Il lui présente des excuses… pour apaiser aussi les tensions diplomatiques. Mais également freiner la machine de l’Etat qu’il sait enclenchée.

C’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour le président de la Fecafoot. Celle où sa toute puissance est désormais relative; celle où l’Etat qu’il a défié en mondovision avec l’appui du Dcc adjoint Osvalde Baboke l’a désormais à l’œil; celle où l’argent des équipes nationale sera de plus en plus rare. Celle où il a à dos ses anciens alliés au premier rang desquels le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

La Star

En effet, Samuel Eto’o n’a voulu rien entendre de Personne jusqu’à ce que Philippe Mbarga Mboa, ancien ministre des Sports et actuel ministre chargé de missions à la présidence entre en jeu! C’est en effet lui qui prendra le temps d’expliquer au Pichichi de la Liga, avec qui il s’entend bien, la gravité de la situation et les risques qu’il en courre. Ce dernier va demander au Ministre de lui laisser au moins le poste de Coordonnateur des équipes de football. Mais le Ministre va lui demander de tout abandonner et de laisser. Les deux hommes vont finalement tomber d’accord.

Pendant ce temps, le colonel Émile Mbamkui et ses hommes se sont positionnés autour du domicile du coach Ntoungou, nommé par le président de la Fecafoot depuis 6h du matin. Sa conférence de presse étant prévue à 11h. Mais c’est finalement Marc Brys qui sera assi aux côtés de Samuel Eto’o à cette conférence de presse, mais plutôt en après midi, et non plus à 11h.

L’État

Ces derniers 48, “le meilleur camerounais de tous les temps, le remplaçant de Paul Biya”, aura compris la signification du mot Etat, s’il l’ignorait encore.

Tard, jeudi soir, un communiqué où la Fecafoot reconduit sa même liste du staff a circulé sur les médias sociaux. Est ce une nouvelle nomination ou le fruit du tête de la mi-journée avec le Minsep, nous le saurons avant le fin de la semaine.

Bref, que ce soit ceux du communiqué sortie nuitamment et portant le cachet du Secrétaire Général de la Fecafoot ou la liste qui circulait en journée, Toute modification du Staff ne peut que respecter les formes connues, liées à la convention de 2015: avis obligatoire du Ministre des Sports, puis approbation de la présidence de la République.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x