Accueil PolitiqueAmérique États-Unis | Paiements dissimulés avant l’élection de 2016: Donald Trump déclaré coupable à l’issue de son procès

États-Unis | Paiements dissimulés avant l’élection de 2016: Donald Trump déclaré coupable à l’issue de son procès

Après deux jours de délibérations, les douze jurés ont déclaré à l’unanimité l’ancien président coupable de l’ensemble des trente-quatre délits de falsifications de documents comptables. Sa peine sera fixée le 11 juillet par le juge Juan Merchan.

Par panorama papers
0 commentaire 220 vues

Par Panorama Papers, Avec Afp

Donald Trump a été reconnu coupable, jeudi 30 mai, de l’ensemble des chefs d’accusation à son procès pénal à New York pour des paiements dissimulés à une star de films X, un séisme pour l’ex-président américain en pleine course à la Maison Blanche. Ce verdict n’empêche pas le milliardaire républicain de 77 ans d’être candidat à l’élection présidentielle de novembre, face au démocrate Joe Biden, même en cas de condamnation à une peine de prison.

En théorie, il encourt jusqu’à quatre ans de prison ferme, possiblement assortis d’une amende. Mais le magistrat peut aussi prononcer une peine de prison avec sursis probatoire, voire des travaux d’intérêt général.

Le « vrai verdict sera le 5 novembre »

En quittant jeudi le palais de justice de Manhattan, Donald Trump a dénoncé un « procès truqué » et une « honte », ajoutant que le « vrai verdict sera le 5 novembre, par le peuple américain », jour de l’élection présidentielle. Avant le prononcé du verdict, il avait par avance évoqué un « tribunal de pacotille » et un procès orchestré selon lui par son adversaire, le président démocrate Joe Biden. « Je veux simplement dire que c’est un jour très triste pour l’Amérique (…) Tout est truqué », avait-il ajouté.

Quelques minutes après sa condamnation, son site de campagne a commencé à rediriger les internautes vers une page de levée de fonds sur laquelle il se targue d’être un « prisonnier politique ». « Je viens juste d’être condamné dans un procès politique truqué s’apparentant à une chasse aux sorcières : je n’ai rien fait de mal », clame l’ex-président. « Ils ont fait une descente à mon domicile, m’ont arrêté, ont pris ma photo d’identité judiciaire, et maintenant, ils viennent juste de me condamner », ajoute son message. La page de levée de fonds n’était plus fonctionnelle après seulement quelques minutes cependant, après un afflux potentiellement massif de partisans de Donald Trump sur la plateforme de dons WinRed. « Le peuple américain est bien lucide face au simulacre de procès intenté par cet escroc de Joe Biden. Tant d’Américains se sont sentis touchés et ont voulu donner pour la campagne du président Trump que le site de WinRed est tombé en panne », a affirmé l’équipe de campagne de Donald Trump sur X. Le site est resté inopérant pendant près d’une heure.

Outre qu’il s’agissait du premier procès pénal intenté à un ancien président américain, le jugement prononcé à New York est d’autant plus important qu’il sera probablement le seul à avoir lieu avant la présidentielle, parmi les quatre affaires dans lesquelles Donald Trump est inculpé, notamment celle devant la justice fédérale à Washington pour ses tentatives présumées illégales de renverser les résultats de l’élection qu’il a perdue en novembre 2020.

« Nul n’était au-dessus des lois »

Le chef républicain de la Chambre des représentants, Mike Johnson, a condamné « un jour de honte dans l’histoire américaine »« Les démocrates applaudissent la condamnation du chef du parti adverse sur la base de charges ridicules, fondées sur le témoignage d’un [avocat] condamné et radié du barreau [l’ancien avocat personnel de M. Trump, Michael Cohen]. Il s’agissait d’un exercice purement politique, et non juridique », a-t-il affirmé dans un communiqué.

« C’est un jour important » pour l’Etat de droit et le fait de devoir rendre des comptes devant la justice, a déclaré, justement, Michael Cohen sur X : 

« Bien que cela ait été difficile pour moi et ma famille, la vérité compte toujours. »

« Nous avons vu aujourd’hui à New York que nul n’était au-dessus des lois », a réagi un porte-parole de la campagne de Joe Biden. « Il n’y a toutefois qu’une manière de garder Donald Trump en dehors du bureau Ovale : le bulletin de vote. Délinquant ou pas, Trump sera le candidat des républicains », a ajouté Michael Tyler dans un communiqué.

La Maison Blanche, elle, a affirmé par la voix d’un porte-parole qu’elle « respecte la loi » et qu’elle ne « fait pas d’autre commentaire ».

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x