Accueil SociétéAfrique Cameroun | Sérail > Les confessions de Brenda Biya: “Ils disent mon père […] n’est plus Président”

Cameroun | Sérail > Les confessions de Brenda Biya: “Ils disent mon père […] n’est plus Président”

Dans une vidéo devenue virale sur la toile, la fille du chef de l'État Camerounais évoque des pressions et le harcèlement dont elle fait l'objet en Europe.

Par panorama papers
0 commentaire 1,K vues

Par Joseph OLINGA N.

C’est une vidéo d’une dizaine de minutes que la camerounaise Brenda Biya livre sur sa page “Tik Tok”. La fille du président de la République entend dire des pans de vérité sur la situation qu’elle vit “depuis douze mois”. A priori, Brenda Biya ne laisse aucun doute planer sur sa sobriété. De même qu’elle invite chacun a apprécier son message à sa guise. Et, si elle n’occulte pas son passif avec des substances illicites, elle invite à ne pas remettre en doute la véracité des propos énoncés dans ce qui apparaît comme une confession.

Outre les causes des quatre internements dont elle a fait l’objet dans des hôpitaux, Brenda Biya évoque avec quelques détails les pressions exercées sur elle par des milieux ésotériques et des services d’intelligence européens.

A la lecture, la sortie de la fille du président apparaît comme une séance confessionnale mâtinée d’anecdote, de non-dits et de sonneries d’alarme. Un cri de détresse aussi pour elle qui indique être en danger. “Ils contrôlent tout.” Soutient Brenda Biya qui semble quelque peu apeurée. Elle évoque d’ailleurs la nécessité de rentrer au Cameroun pour parler à sa mère.

Il est évident que vouloir faire la synthèse du message vidéo délivré par Brenda Biya s’avère un exercice d’une complexité certaine. Tant le champ discursif est large et polyvalent. Il vient à l’esprit une question : de quoi a peur Brenda Biya ? Nous vous proposons, dans les lignes qui suivent, l’intégralité du message transcrit de Brenda Biya sur sa page Tik Tok. Notre souci est de mettre à votre disposition la lettre exacte du message audiovisuel. Reste à chacun de lire selon la perspective qui lui sied.

Brenda Biya, fille du chef de l’État camerounais.

“Ils disent que mon père se fait vieux et qu’il n’est plus président.”

Propos transcrits par Joseph OLINGA N.

Après avoir beaucoup réfléchie et sachant que cette situation dure depuis près de la douze mois. J’ai décidée de vider mon sac. En vidant mon sac, je sais que beaucoup de personnes peuvent transformer mes propos. Que ces propos peuvent être déformés. Il est possible que les choses soient mal interprétées mais je prend le risque. Parce que c’est une situation qui, vraiment, me pèse beaucoup. J’ai mon journal intime dans mes mains. Je garde ce journal intime depuis que cette situation a commencé. C’est un moyen pour moi de libérer mes pensées et théoriser face à la situation que je vis. Il y a une page de ce journal intime que j’aimerais vous lire aujourd’hui. Avant de commencer à parler de la situation, je commence par dire que mon histoire sonne comme très improbable mais c’est la vérité. J’aimerais aussi dire que si vous êtes des gens qui ne croyez pas que le diable existe. Des gens qui ne croyez pas que la sorcellerie est réelle et que le mal habite en les hommes, vous n’avez aucune raison de croire que mon histoire s’est produite. Moi je vous dis que cette histoire s’est produite et, elle est entrain de se produire.

J’ai passé une année 2023 assez tourmentée. J’ai été internée au moins quatre fois. En 2023, je me suis rendue compte que j’étais écoutée. Pas seulement parce que mon téléphone a été mis sur écoute. Je me suis aussi en rendue compte que la chambre d’hôtel où j’habitais était sur écoute. Pour rentrer dans le vif du sujet, je me suis rendue compte que la chambre d’hôtel dans laquelle je vivais émettait des ultrasons. J’ai fais une vidéo à ce sujet quand j’étais à l’hôpital. Comme elle était en anglais, je me suis rendue compte qu’elle n’a vraiment pas été comprise. La chambre d’hôtel dans laquelle je vivais émettait des sons supers bas, venant des coins de la chambre. J’ai pris le temps de rester calme. Je me suis rendue compte que c’était des sons subliminaux. Des messages émis à très basses fréquences et nécessitant une concentration certaine pour être écoutés. Il faut être la personne qui a été dans cet environnement pendant plus de six mois pour commencer à à reconnaître que ces voix existent réellement. J’ai eu le temps d’écouter ces messages subliminaux, ça veut dire que le moindre volume dans mon téléphone m’empêche de les suivre. Si je monte le volume de mon ordinateur, je n’entend plus rien.

Ces messages disaient des choses horribles, haineuses et tristes. C’était des attaques contre ma personne et ma famille. ” Tu es une moins que rien.” Ça disaient des choses relatives à des sujets que j’évite souvent d’aborder. Ça disaient des choses sur mon père. Le fait d’entendre ces choses pendant plus de sept mois m’a mis en dépression. Ça m’a rendu suicidaire. Vous avez sûrement lu dans les journaux que j’étais suicidaire. Beaucoup de gens m’ont d’ailleurs écris sur Instagram pour me dire qu’elles priaient pour moi. Et que je ne devais rien faire pour me suicider, pour me ôter la vie. Ces gens me demandaient de prier plus. La réalité est que j’entendais tellement de voix au quotidien. J’avais découvert qu’il y avait des sons de très basses fréquences qui venaient dans ma chambre pour me mettre des idées dans la tête. Mon cerveau a commencé à croire et a détester ces sons. Cette réalité a commencé à affecter mon mental et ma vie de tous les jours. Je vous jure que c’est la vérité.

Ma théorie est que soupçonne les occidentaux. Pourquoi je soupçonne les occidentaux ? D’abord parce qu’ils ont mis mon téléphone sur écoute. Aussi parce qu’ils m’espionnent. Ils prétendent-et plusieurs fois ils l’ont dit à travers des messages subliminaux entendus dans ma chambre. Ils prétendent être dans une société secrète qu’ils appellent les “illuminati”. Ils disent détester mon père. Ils disent que mon père se fait vieux. Ils disent qu’ils sont entrain de me manipuler pour que je meure. Et ça, ils sont réellement entrain de le faire. Ils utilisent mes faiblesses. Ils utilisent les informations qu’ils ont collecté en m’espionnant. Et ils ne s’arrêtent jamais de parler. Maintenant que je les écoute, c’est impossible pour moi d’arrêter de les écouter. Je vous jure, au nom de Dieu, je ne suis pas quelqu’un qui ment. Je suis parfaitement, pour ne pas choquer les gens, sobre. J’ai parfaitement les deux pieds sur terre. Tout ce que vous raconte est parfaitement vrai. Vous êtes libres de me croire ou de ne pas le faire. Maintenant, l’angle que les occidentaux notamment les européens ont est qu’ils n’aiment pas ma famille. Ils n’aiment pas mon père. Ils disent que mon père se fait vieux. Ils disent qu’ils ne m’aiment pas.

Cette période dure depuis longtemps et j’ai eu le temps de faire tout un journal intime sur cette période. J’ai rempli tout un journal pour ne pas péter les plombs. J’en parle parce que j’en ai marre. Je vais vous lire de mon journal intime. Je sais aussi que c’est des gens qui voient les africains comme des sous personnes. C’est des gens racistes. C’est des gens qui contrôlent. C’est des gens puissants. J’ai entendu le même son à Paris comme à Genève. Ils savent partout où je suis. Je suis sous observation. Je sais que même vider mon sac peut être dangereux pour moi. Voici la page que j’aimerais vous lire: “Les européens ont entièrement mis tout sur écoute depuis sept mois. Voir douze mois. Dans l’espoir de t’emprisonner, car ils savent que tu fumes. C’était ça le centre du complot. Ils veulent sérieusement te ridiculiser. Te mettre sous contrôle. Ils veulent faire un scandale. Ils disent que mon père se fait vieux et qu’il n’est plus président. Tout ceci est fait dans le but de te rendre agressive. C’est dans le but de t’humilier et te rendre folle. C’est un complot. Fais très attention. Quitte l’Europe. Rentre au Cameroun. Ils veulent te faire emprisonner par les gens détestent ton père. Ils n’aiment pas les dirigeants africains. Ton père est le plus vieux dirigeant africain. Celui qui n’a pas été manipulable. Ils t’utilises parce que tu es le maillon faible de la famille. Occupe-toi de tes propres affaires. Va au pays et cause avec ta mère. Parle avec ta mère.” Maintenant, je m’en fous de ce qu’ils font de toutes les informations que je vous ai donné. Dieu m’a dit de vider mon sac parce que ça devenait trop lourd. Je vis avec ça depuis des mois.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, États-Unis d’Amerique;
  2. E-mail: info@panoramapapers.com
  3. Tél.: +17707561762, +17035012817 
  4. Bureau AfriqueBP. 35144 Rue ambassade du Royaume de Belgique, Yaoundé-Bastos, Cameroun (+237) 699460010

Revue de presse du 04 03 2024

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x