Accueil PolitiqueAfrique Cameroun | Vœux de l’an 2024 au Mindef: L’exigence de la discipline au-devant de la scène

Cameroun | Vœux de l’an 2024 au Mindef: L’exigence de la discipline au-devant de la scène

Dans le préau du ministère de la Défense (Mindef) ce vendredi 12 janvier 2024, le constat a été fait au cours de la cérémonie de présentation des vœux à Joseph Beti Assomo, le maître des céans.

Par panorama papers
0 commentaire 3,6K vues

Par Léopold Dassi Ndjidjou

La discipline est sans conteste le maître mot du discours de circonstance du patron de la Défense. Il en y est allé sans nuance pour que dans les rangs de la Grande muette, la boussole disciplinaire oriente tout le monde. « Les défis à relever et qui vont nous interpeller en 2024 sont certes nombreux. Mais nous ne pourrons valablement et efficacement les relever que si la discipline règnera dans tous les compartiments de nos services et de nos unités et formations disséminés aux quatre coins du pays ; la discipline, vous le savez, et ce n’est pas un poncif ou un slogan que de le rappeler, est véritablement la force principale des Armées », a-t-il d’entame martelé en termes d’exigences qui encadrent la notion de discipline. Il a aussitôt félicité le Haut Commandement pour la fermeté dans le suivi de la discipline des hommes placés sous son autorité en 2023. « Je lui demande de se montrer encore plus exigeant et sans complaisance en la matière en 2024. Le béret rouge, le béret vert, le béret bleu et le béret noir des Armées et de la Gendarmerie doivent en toutes circonstances et en tout lieu, rassurer le bon citoyen et non l’inquiéter ou lui faire peur s’il n’a pas violé la Loi », a prescrit Joseph Beti Assomo.

Dans cette logique, il a par ailleurs indiqué que le lien Armée – Nation veut que l’homme militaire soit comme un poisson dans l’eau au sein des populations. « Toute forme de tracasserie gratuite, d’abus de pouvoir ou d’autorité devra être traitée conformément aux dispositions pertinentes du Règlement de Discipline Générale dans les Forces de Défense », a-t-il lancé à l’attention des uns et des autres sur les sanctions auxquelles ils s’exposent en recourant aux interventions et intrusions des civils dans la gestion de leurs carrières ou les mouvements et nominations. « De telles interventions au mépris des règles hiérarchiques de gestion des carrières, si elles sont tolérées, feraient le lit du favoritisme, de la complaisance, de l’indiscipline et des frustrations pour les personnels disciplinés et méritants. Les coteries de salon de certains de nos personnels, notamment certains Officiers en quête de position dans les salons civils, seront suivies de plus près en 2024, car elles constituent une source de parasitage de la gestion des carrières des personnels militaires.

De tels personnels seront punis comme il se doit », explicite-t-il. Le ministre a ajouté que seront punis tous ceux qui au mépris des règlements militaires, poseraient des actes ou tiendraient des propos aux relents de repli identitaire ou d’allégeance à des personnalités autres que celles prévues par les règlements militaires, autant d’actes de déviance ou de défiance pouvant faire douter de leur loyalisme envers les Institutions de la République et ceux qui les incarnent. Il a porté l’emphase sur l’exigence de la discipline dans les rangs en demandant aux chefs militaires à tous les niveaux de tenir la main aux prescriptions et clairs rappels de ses circulaires ministérielles n°239299 et 239300/ Cm/Mindef/01 du 29 décembre 2023 respectivement sur le rappel de certains principes et règles liés au statut de militaire et sur le rappel des principes et règles relatifs aux honneurs militaires à rendre à certaines autorités civiles. Il faut en outre rappeler que le Chef d’État-major des Armées, le général de Corps d’Armée, René Claude Meka, en présentant ses vœux au Mindef, a lui aussi crié au devoir urgent de veiller au primat de la discipline dans les rangs. « Je voudrais vous rappeler une chose. C’est que l’Armée a ses habitudes ; elle a certaines manières de s’exprimer ; et je crois qu’il ne faudrait pas prendre cela comme si c’est quelque chose sans importance. Vous savez, la meilleure armée du monde, si elle est indisciplinée, elle ne peut rien obtenir sur le terrain dans son combat contre l’ennemi. La discipline est la force principale des armées. Et c’est vrai ! La meilleure armée, si elle est indisciplinée, se fait battre par une armée moins performante qu’elle ! Dans l’Armée, on joue collectif », a-t-il martelé.

Les vœux les meilleurs de santé, de prospérité, de succès et de réussite

C’est la quintessence des vœux du Mindef à tous ses collaborateurs pour la nouvelle année 2024. « Tout en vous remerciant à nouveau d’être venus cet après-midi sacrifier à ce convivial rituel de présentation des vœux au ministre délégué et aux deux secrétaires d’Etat à la Défense, je vous prie à nouveau de bien vouloir recevoir en retour nos vœux les meilleurs de santé, de prospérité, de succès et de réussite dans toutes vos activités professionnelles et privées au cours de l’année 2024 qui vient juste de commencer. Je formule les mêmes vœux pour vos collaborateurs, vos familles et tous ceux qui vous sont chers. Bonne et heureuse année 2024 à tous », a dit in extenso Joseph Beti Assomo à l’endroit de ses collaborateurs. Il a par ailleurs confié que ses proches collaborateurs et lui étaient naturellement très sensibles des vœux présentés par le Cema, et qu’ils se sentaient à la fois distingués et honorés.

« Les deux Secrétaires d’Etat à la Défense et moi-même voulons, par ma voix, l’en remercier de tout cœur. Et en retour, nous lui adressons, ainsi qu’à tous les personnels Militaires et Civils des Armées et de la Gendarmerie, Services Centraux, États-Majors Centraux, Commandements Territoriaux, Formations et Unités, ainsi qu’à leurs familles et tous ceux qui leur sont chers, nos vœux les meilleurs de santé, de succès et de réussite tout au long de cette nouvelle année 2024 qui vient juste de commencer », a proclamé le ministre à l’endroit de René Claude Meka. A côté de cette phase protocolaire, il y a eu une phase festive très enlevée avec les hommes en tenue et quelques civils, qui ont exposé toute l’immensité de leurs talents à travers les chants, la danse ou l’humour. Exit happy new year 2024 au Mindef ! Welcome 2025, dans un an jour pour jour.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, États-Unis d’Amerique;
  2. E-mail: info@panoramapapers.com
  3. Tél.: +17707561762, +17035012817 
  4. Bureau AfriqueBP. 35144 Rue ambassade du Royaume de Belgique, Yaoundé-Bastos, Cameroun (+237) 699460010

Revue de presse du 01 03 2024

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x