Accueil PolitiqueAmérique États-Unis | Présidentielle: Donald Trump gagne en Virginie premier Etat en jeu lors du Super Tuesday

États-Unis | Présidentielle: Donald Trump gagne en Virginie premier Etat en jeu lors du Super Tuesday

L'ancien président américain Donald Trump a raflé mardi la plupart des Etats en jeu dans la grande journée électorale du 'Super Tuesday', confirmant sa marche triomphale vers l'investiture républicaine face à sa rivale Nikki Haley. Cette dernière n'a gagné qu'un Etat.

Par panorama papers
0 commentaire 8,9K vues

Par Joël Onana

Le milliardaire de 77 ans a été déclaré vainqueur de douze Etats sur quinze par plusieurs médias américains. Parmi eux la Californie, la Caroline du Nord et le Texas. Les résultats des Etats de l’Utah et d’Alaska sont encore attendus. Donald Trump a salué ‘une soirée formidable, une journée incroyable’ devant ses partisans réunis dans sa résidence Mar-a-Lago, en Floride. Mais Nikki Haley l’a privé d’un grand chelem en remportant le Vermont.

Du côté démocrate, l’actuel président des Etats-Unis d’Amérique, Joe Biden, 81 ans, brigue un second mandat et ne fait face à aucune opposition sérieuse. Il a remporté mardi soir les 13 premiers Etats en jeu. Donald Trump est ‘déterminé à détruire notre démocratie’ et il est ‘focalisé sur sa propre revanche et sa vengeance, pas sur le peuple américain’, a-t-il affirmé dans un communiqué.

Haley reste vague

Il ne règne pratiquement aucun suspense dans ce processus des primaires tant les deux candidats font quasiment cavalier seul, chacun dans son parti. Les scrutins se déroulaient dans quinze Etats, du Maine à l’Alaska.

Depuis le 15 janvier et en dépit de ses ennuis judiciaires, Donald Trump a remporté quasiment toutes les primaires organisées par son parti. Nikki Haley, son ancienne ambassadrice à l’Onu, se pose comme la candidate qui saura rétablir la ‘normalité’ face au ‘chaos de Trump’. Mais la plupart des électeurs républicains font la sourde oreille à son plaidoyer. Hormis des victoires dimanche dans la capitale Washington et dans le Vermont mardi, elle a enchaîné les défaites cuisantes, y compris dans l’Etat dont elle a été gouverneure, la Caroline du Sud.

Restera-t-elle dans la course si les mauvaises nouvelles continuent de tomber? La candidate ne s’est pas exprimée mardi soir, alimentant les spéculations sur son avenir. Dans un communiqué, son équipe de campagne a toutefois estimé qu’il existait encore ‘un grand nombre d’électeurs républicains exprimant de profondes inquiétudes vis-à-vis de Donald Trump’.

A la soirée organisée chez M. Trump en Floride, la victoire de ce dernier ne faisait aucun doute. Dans la salle de bal de Mar-a-Lago, sous les immenses lustres et les ornements dorés, beaucoup d’invités arboraient fièrement leurs casquettes rouges estampillées ‘Make America Great Again’ (‘Rendre à l’Amérique sa grandeur’).

Trump, le ‘dernier debout’

‘Je m’attends à ce que Nikki Haley abandonne’, a dit Kenny Nail, chef d’une antenne locale du parti républicain. ‘Le président Trump sera le dernier à rester debout dans la primaire républicaine’.

Les primaires peuvent en théorie s’étirer jusqu’à l’été. Mais l’équipe Trump prévoit une victoire ‘le 19 mars’ au plus tard, après des scrutins notamment en Géorgie et en Floride. Donald Trump veut pouvoir se concentrer dès que possible sur son duel avec le président Biden, avant d’être aspiré par ses rendez-vous judiciaires. Son premier procès pénal débute le 25 mars, à New York.

Joe Biden est quant à lui sur un boulevard pour être candidat à sa réélection. Les candidatures de deux démocrates lancés à sa poursuite, l’élu du Minnesota Dean Phillips et l’auteure à succès Marianne Williamson, n’ont jamais vraiment suscité d’enthousiasme, malgré les critiques récurrentes sur l’âge du président ou son soutien à Israël. Ce ‘Super Tuesday’ relève donc tout au plus de la formalité pour Joe Biden.

Mais le dirigeant défendra son bilan et déroulera sa vision pour les Etats-Unis jeudi lors d’un grand discours de politique générale au congrès, le traditionnel ‘State of the Union’. A la peine dans les sondages, le président sortant ‘doit utiliser cette dernière occasion de s’adresser à des millions d’Américains pour présenter le contraste entre sa vision et ce que sera la vie sous Donald Trump’, affirme la politologue Wendy Schiller.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x