Accueil PolitiqueAmérique États-Unis | Troisième débat républicain: Pendant que ses rivaux s’écharpent Donald Trump tient un meeting

États-Unis | Troisième débat républicain: Pendant que ses rivaux s’écharpent Donald Trump tient un meeting

Les candidats aux primaires républicaines en vue de la présidentielle de 2024 se sont affrontés mercredi à Miami lors d’un troisième débat télévisé, sans le favori Donald Trump, qui a une nouvelle fois tenté de leur voler la vedette lors d'un meeting à une vingtaine de kilomètres de là.

Par panorama papers
0 commentaire 5,1K vues

Par Adam Newman

La guerre entre Israël et le Hamas, l’avortement, l’économie… Cinq candidats républicains à la présidentielle américaine de 2024 se sont affrontés mercredi 8 novembre lors d’un nouveau débat télévisé tendu, réservant toutefois des piques acides à Donald Trump , grand favori des primaires et grand absent de la soirée. “Quiconque va passer la prochaine année et demie à essayer d’éviter la prison et les tribunaux ne peut pas diriger ce parti ou ce pays”, a lancé l’ex-gouverneur du New Jersey Chris Christie à propos de l’ancien président, cerné par les enquêtes. Suivant la même stratégie que lors des deux premiers débats, le milliardaire a choisi de snober ce rendez-vous en raison, selon lui, de sa très large avance chez les républicains dans les enquêtes d’opinion. Le débat, organisé à Miami, est pourtant une étape importante de la longue route vers la Maison Blanche : les candidats républicains à l’élection de 2024 s’affronteront lors d’une série de primaires à partir du 15 janvier prochain.

“J’en ai assez que les républicains perdent”

Le vainqueur de ces scrutins sera opposé au candidat démocrate, très probablement Joe Biden à la présidentielle de novembre prochain. Après des sondages désastreux publiés au cours du week-end, le président s’est donné un peu d’air grâce aux résultats des différents scrutins locaux mardi, largement favorables aux démocrates même dans des Etats traditionnellement conservateurs. Comme dans l’Ohio, où les électeurs ont ainsi choisi d’inscrire le droit à l’avortement dans la constitution de l’état, un nouveau signe de l’importance de la question pour le scrutin présidentiel de l’an prochain. Les candidats républicains se sont écharpés lors du débat sur la meilleure marche à suivre sur ce dossier politiquement explosif. Plusieurs d’entre eux ont imputé directement leurs échecs dans les urnes à Donald Trump. “J’en ai assez que les républicains perdent”, a critiqué le gouverneur de Floride Ron DeSantis, actuellement deuxième dans les sondages.

Soutien inconditionnel à Israël

Contrairement aux deux précédents rendez-vous télévisés, les cinq candidats – quatre hommes et une femme – se sont surtout longuement attardés sur les questions de politique étrangère. À commencer par la guerre entre Israël et le Hamas, tous les prétendants républicains affichant un soutien inconditionnel à l’allié historique des États-Unis. “La dernière chose que nous devrions faire, c’est dire à Israël quoi faire”, a estimé l’ex-ambassadrice à l’ONU ,Nikki Haley, troisième dans les sondages. Le Parti républicain avait d’ailleurs choisi d’organiser cette émission en partenariat avec la très influente association conservatrice juive, la Republican Jewish Coalition. Les candidats ont toutefois affiché leurs désaccords sur la guerre en Ukraine, Washington étant le fournisseur le plus important d’aide militaire à Kiev. Certains d’entre eux ont appelé à couper purement et simplement le robinet à l’Ukraine. “L’Ukraine n’est pas un parangon de démocratie”, a critiqué l’entrepreneur Vivek Ramaswamy, qualifiant le président Volodymyr Zelensky de “nazi”. Ce trentenaire, novice en politique, aime se présenter en “Trump 2.0”.

Donald Trump en meeting, également en Floride

Le “Trump 1.0”, l’ancien président, écrase lui la course chez les républicains, caracolant autour de 58 % dans les intentions de vote, malgré ses quatre inculpations. Il s’appuie sur une base qui lui reste très largement fidèle et qui le soutient jusqu’ici dans ses démêlés avec la justice. Volontiers provocateur, le septuagénaire a décidé d’organiser lui-même la contre-programmation au débat républicain qu’il a boycotté en Floride. Il a tenu au même moment un grand meeting de campagne dans une ville voisine de Miami, à 18 kilomètres seulement du plateau de NBC où était organisée l’émission. Un pied de nez complètement délibéré aux cinq républicains participant au débat.

Entouré de sa marée de casquettes rouges criant “USA !”,”USA !”, l’ancien homme d’affaires n’a évoqué que rapidement le sort de ses rivaux républicains, préférant se projeter déjà dans un possible duel avec le président Joe Biden, octogénaire. “Son problème n’est pas son âge, ils font que de dire ça”, a jugé le républicain. “Son problème est qu’il est complètement incompétent”, a-t-il tancé.

Avec Afp

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x
Verified by MonsterInsights