Accueil SociétéAfrique Religion | La hiérarchie catholique africaine refuse les bénédictions pour les personnes de même sexe, affirmant que de telles unions sont contraires à la volonté de Dieu

Religion | La hiérarchie catholique africaine refuse les bénédictions pour les personnes de même sexe, affirmant que de telles unions sont contraires à la volonté de Dieu

Dans le plus grand reproche jamais adressé au pape François, les évêques catholiques d'Afrique et de Madagascar ont publié jeudi une déclaration unifiée refusant de suivre sa déclaration autorisant les prêtres à offrir des bénédictions aux couples de même sexe et affirmant que de telles unions sont « contraires à la volonté de Dieu ».

Par panorama papers
0 commentaire 9,K vues

Par Joël Onana

La déclaration, signée par le cardinal congolais Fridolin Ambongo au nom du symposium des conférences épiscopales nationales africaines, marque ce qui se rapproche le plus d’une dissidence à l’échelle du continent par rapport à la déclaration approuvée par François le 18 décembre autorisant les prêtres à offrir de telles bénédictions.

Cette déclaration du Dicastère pour la doctrine de la foi a provoqué une onde de choc dans l’Église catholique, enthousiasmant les catholiques Lgbtq+ comme un signe concret du message de bienvenue de François, mais alarmant les conservateurs qui craignent que les doctrines fondamentales de l’Église soient ignorées ou violées.

La controverse a approfondi le fossé grandissant entre la papauté progressiste et réformatrice de François et l’Église conservatrice dans une grande partie du monde, en particulier en Afrique, où le nombre de catholiques augmente à un rythme plus rapide que partout ailleurs.

La déclaration du Vatican a réaffirmé l’enseignement traditionnel de l’Église selon lequel le mariage est une union permanente entre un homme et une femme. Mais cela permettait aux prêtres d’offrir des bénédictions spontanées et non liturgiques aux couples de même sexe recherchant la grâce de Dieu dans leur vie, à condition que de telles bénédictions ne soient pas confondues avec les rites et rituels d’un mariage. Dans sa déclaration, Ambongo a déclaré qu’il n’était pas approprié que des prêtres africains offrent de telles bénédictions en raison du scandale et de la confusion que cela créerait. Il a cité l’enseignement biblique condamnant l’homosexualité comme une abomination et le contexte culturel africain, où il a affirmé que les syndicats Lgbtq+ « sont considérés comme contradictoires aux normes culturelles et intrinsèquement corrompus ».

“Au sein de la famille ecclésiale de Dieu en Afrique, cette déclaration a provoqué une onde de choc, elle a semé des idées fausses et des troubles dans l’esprit de nombreux fidèles laïcs, consacrés et même pasteurs, et a suscité de vives réactions”, écrit-il. Tout en soulignant que les évêques africains restent en communion avec François, il a déclaré qu’ils pensaient que de telles bénédictions ne pouvaient pas être accordées car « dans notre contexte, cela créerait de la confusion et serait en contradiction directe avec l’éthos culturel des communautés africaines ».

Il y a quelques semaines, le président burundais Evariste Ndayishimiye a déclaré que « les personnes du même sexe qui se marient dans ce pays devraient être emmenées dans un stade pour être lapidées une fois découvertes ». Dans une émission de radio le 29 décembre, il a demandé aux Burundais vivant à l’étranger et pratiquant l’homosexualité « de ne pas rentrer chez eux ». Ambongo a déclaré que la déclaration du symposium était un « résumé consolidé » des positions adoptées par les différentes conférences épiscopales nationales, et a déclaré qu’elle avait reçu « l’accord » de François et du nouveau préfet du bureau de doctrine, le cardinal Victor Manuel Fernández.

La mise en œuvre bâclée de la déclaration du 18 décembre a intensifié les critiques conservatrices à l’encontre de Fernández, que François a nommé à ce poste au cours de l’été. Fernández a apparemment publié le texte sans grande consultation au sein du Vatican et sans avertissement préalable aux évêques du reste du monde. Habituellement, lorsque des documents du Vatican aussi sensibles sont préparés, on s’efforce au moins de ne pas prendre les dirigeants de l’Église locale au dépourvu. Souvent, ils sont publiés avec une lettre d’accompagnement ou une note explicative publiée par Vatican Media, et sont remis à l’avance aux journalistes sous embargo pour garantir que les reportages sont exacts et réfléchis. Aucune documentation ou préparation supplémentaire n’a accompagné Fiducia Supplicans, comme on appelle le texte, et sa mise en œuvre a été marquée par des évêques individuels et des conférences nationales entières exprimant leur confusion et leur opposition.

D’autres l’ont bien accueilli. La conférence des évêques de France, par exemple, a déclaré mercredi dans un communiqué que la déclaration encourage les pasteurs à « bénir généreusement les personnes qui viennent à eux pour demander humblement l’aide de Dieu ». Le document « nous rappelle que ceux qui ne sont pas en mesure de s’engager dans le sacrement du mariage ne sont pas exclus de l’amour de Dieu ou de son Église », ont déclaré les évêques français. Après sa première publication, Fernández a été contraint de publier une deuxième note explicative quelques semaines plus tard, insistant sur le fait qu’il n’y avait rien d’« hérétique » dans le document mais reconnaissant les points de vue opposés. Il a reconnu que cela pourrait ne pas être applicable à certaines parties du monde et qu’une « réflexion pastorale » plus approfondie pourrait être nécessaire.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, États-Unis d’Amerique;
  2. E-mail: info@panoramapapers.com
  3. Tél.: +17707561762, +17035012817 
  4. Bureau AfriqueBP. 35144 Rue ambassade du Royaume de Belgique, Yaoundé-Bastos, Cameroun (+237) 699460010

Revue de presse du 04 03 2024

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x