Accueil Médias Cameroun | Hausse des prix du carburant: Bruno Bidjang pour montrer l’exemple aux hommes des médias

Cameroun | Hausse des prix du carburant: Bruno Bidjang pour montrer l’exemple aux hommes des médias

Pour ma part, l'interpellation et l'incarcération de Bruno Bidjang tient du souci de museler les médias. Elle tient aussi de l'objectif de rappeler à ceux qui croient avoir des amis dans le sérail que c'est un leurre.

Par panorama papers
0 commentaire 10,5K vues

Par Joseph OLINGA N.

Cette opération tient aussi du souci, pour ceux qui croient détenir le pouvoir de notre pays, de diviser les médias et les hommes des médias. Ils savent que quelque soit le bout par lequel ont prend le contexte, il y a lieu pour tous de dénoncer cette vaste escroquerie qui enfle au Cameroun.

Les hommes des médias comme la majorité des camerounais ploient sous les injustices sociales et, pour le contexte, la cherté de la vie. Mais, surtout l’insolence, le mépris et l’indécence de ceux à qui le peuple a donner des mandats (directs ou indirects) pour produire le bien-être et le mieux vivre au Cameroun. Les raisons énoncées pour embastiller un homme, plus est un journaliste qui dénonce les abus d’une gouvernance qui oppresse tout un peuple sont sans avenir.

Tant il est vrai que les manoeuvres de tortures psychologiques et physiques usitées par les zélés ne sauront taire la souffrance du peuple. Pour parler des médias et des hommes des médias, ma conviction est que notre devoir absolu et suprême est de dire “Non” à cette torture que certains veulent faire perdurer. Refuser d’être des faire-valoir de cette oppression qui veut s’ institutionnaliser. De dire halte à ce pas que veulent franchir les suppôts de l’injustice sociale. Notre devoir, journalistes et hommes des médias est de taire la peur de dire non afin de contribuer à la restauration urgente de la justice sociale.

Ceux qui s’octroient des procurations pour nous dire les limites de nos intelligences, de nos devoirs et de nos droits doivent être dénoncer. La surenchère et la déshumanisation qui sont promues par certains de nos compatriotes doivent être combattues avec les armes qui sont les nôtres. Nous sommes les lumières positives de notre société et de notre temps. L’incarcération d’untel ou un autre parmi nous ne doit pas nous éloigner de notre devoir : mettre la plume dans la plaie.

La condition même de la presse et des hommes des médias est un déterminant pour arrêter cette machine infernale qui veut briser le rêve d’une nation libre, démocratique et prospère. Nous devons dire “Non” à ces faux amis qui nous appelles à la forfaiture. La réalité est telle que si nous ne jouons pas notre rôle, la misère que tente d’installer ceux qui pensent détenir les destins du peuple nous sera amplifiée.

Je suis Joseph OLINGA N. (Citoyen camerounais et journaliste)

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, États-Unis d’Amerique;
  2. E-mail: info@panoramapapers.com
  3. Tél.: +17707561762, +17035012817 
  4. Bureau AfriqueBP. 35144 Rue ambassade du Royaume de Belgique, Yaoundé-Bastos, Cameroun (+237) 699460010

Revue de presse du 01 03 2024

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x