Accueil SociétéAfrique Rdc > Agression du M23: L’éducation des enfants sacrifiée suite aux combats

Rdc > Agression du M23: L’éducation des enfants sacrifiée suite aux combats

Par panorama papers
0 commentaire 139 vues

Par Reagan Kakani

La cité de Sake, située dans le Territoire de Masisi en République Démocratique du Congo, est plongée dans une crise profonde à la suite des récents affrontements entre les forces armées et les rebelles, entraînant des conséquences dévastatrices sur le secteur éducatif. Depuis une semaine, le chef de division de la zone éducationnelle Nord-kivu 3 a décidé de la fermeture de toutes les activités scolaires. Les Enseignants, élèves et parents se retrouvent désormais dans une situation précaire, confrontés à une réalité difficile.

“Je me suis réveillé le matin pour aller à l’école, mais j’ai subitement appris la suspension des activités. Nous étions en danger avec les bombes qui éclataient sur notre cité. Actuellement, je vis une situation peu confortable. Mes enfants risquent de mourir de faim. Même si je touche l’argent de l’État, c’est insuffisant, et passer du temps au quartier est stressant. J’étais habitué à vivre de la craie”

temoigne Tumaini Ishara enseignant dans une école de la place.

Bwira Bakulu Jimmy, directeur de l’école primaire Matcha, souligne les conséquences de l’intensification des combats sur son école. Ils ont connu une déperdition de plus de 100 écoliers qui ont abandonné leurs études. Au-delà de cette situation, la plupart des enseignants de son école se trouvent dans une situation précaire. Ils sont contraints à se contenter du salaire de l’État, qui est incapable de répondre aux besoins de leurs familles avec le coût de la vie devenu très élevé.

“Au départ, nous avions un effectif de mille deux cent quatre-vingt-trois écoliers. Juste après l’éclatement de la guerre, il y a eu une déperdition de plus de 100 écoliers, malgré la gratuité. Cela a été causé par la guerre. Une partie de nos élèves est restée dans le camp de déplacés en raison du coût de vie, et d’autres, leurs maisons étaient détruites, ils ne pouvaient plus retourner dans le milieu. Imaginez un enseignant avec sa famille, il peut avoir plus de cinq enfants avec le maigre salaire, ça ne va pas. La restauration de la famille, le logement, les soins de santé, toutes ces dépenses avec le salaire que nous recevons sont insuffisants”

affirme ce responsable d’école.

Les parents d’écoliers et d’élèves s’inquiètent du sort de leurs enfants. Ils désespèrent devant la perspective d’une guerre interminable.

“Nous avons peur de voir nos enfants ne pas achever l’année à cause de cette guerre, qui ne se terminera pas dans quelques jours. Cette guerre va nous causer beaucoup de problèmes, et nous, les parents, nous souffrons. Les enfants errent dans la rue, et là, nous craignons qu’ils rencontrent de sérieux problèmes. Ils peuvent trouver la mort ou être à la base de conflits lorsqu’ils se bagarrent, et tout cela peut provoquer une autre guerre”

craint t-il.

Cette situation souligne l’urgence d’une intervention pour atténuer les souffrances des communautés touchées par ce conflit dévastateur.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, États-Unis d’Amerique;
  2. E-mail: info@panoramapapers.com
  3. Tél.: +17707561762, +17035012817 
  4. Bureau AfriqueBP. 35144 Rue ambassade du Royaume de Belgique, Yaoundé-Bastos, Cameroun (+237) 699460010

Revue de presse du 04 03 2024

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x