Accueil EconomieAfrique Cameroun > Douala: Près d’une dizaine d’entreprises étrangères interdites de publicité pour insolvabilité.

Cameroun > Douala: Près d’une dizaine d’entreprises étrangères interdites de publicité pour insolvabilité.

C’est la substance principale de plusieurs  lettres circulaires que vient de rendre publiques le maire de la capitale économique du Cameroun.

Par panorama papers
0 commentaire 9,2K vues

Par Paul Tjeg1

La chaîne cryptée française Canal + est désormais interdite de toute forme de publicité sur les espaces publicitaires contrôlés par la mairie de Douala. C’est la substance d’une lettre circulaire que vient de rendre publique Roger Mbassa Ndine, le maire de la capitale économique du pays. «Les produits de la société Canal+ sont interdits de publicité par tout moyen dans la ville de Douala», peut-on lire dans ce document. A en croire le magistrat municipal, cette sanction qui a également été infligée au Paris mutuel urbain camerounais (Pmuc), à Total Cameroun, Nestlé, The Coca cola company, Guinness Cameroun et Société anonyme des boissons du Cameroun (Sabc) est subséquente au «non-paiement des droits relatifs à la publicité sur les lieux de vente».

Les sommes réclamées à ces entreprises par la Communauté urbaine de Douala sont énormes. D’après nos confrères d’EcoMatin, Sabc, filiale du français Castel, doit éponger une ardoise d’environ 800 millions de FCFA, au titre des années 2020, 2021, 2022, et 2023. Soit 400 millions de FCFA pour  la publicité sur les lieux de vente, et 400 millions de FCFA de pénalité.

Des chiffres que conteste le leader du marché brassicole local. D’après des informations relayées par les confrères suscités, l’entreprise préparerait  un plan de riposte qui pour l’essentiel va tenter de prouver  que l’action de la communauté urbaine de Douala n’est pas légale, et que les autorités administratives ne lui reconnaissent d’ailleurs pas la  compétence pour entreprendre de telles actions.

 Sa démarche est confortée par une correspondance du ministre de la Décentralisation et du développement local, datée du 22 mai 2023, dans laquelle il insistait sur l’illégalité de la perception de cette taxe par les mairies. Une sortie qui, à l’époque, avait été motivée par de nombreuses récriminations portées à l’attention du membre du gouvernement par des opérateurs économiques et des régisseurs de publicité sur le prélèvement de la redevance publicitaire par certaines Communautés urbaines et Communes.

Le maire de la ville est cependant formel. La publicité sur les lieux de vente n’est pas une redevance publicitaire, mais plutôt du «produit de l’exploitation des emplacements publicitaires». 

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x
Verified by MonsterInsights