Accueil PolitiqueAfrique Cameroun > Ahmadou Ahidjo: En guise de mémoire

Cameroun > Ahmadou Ahidjo: En guise de mémoire

La dépouille du premier président de la République du Cameroun reste inhumée à Dakar, au Sénégal, 33 ans après son décès.

Par panorama papers
0 commentaire 1.3k vues

Par Joseph OLINGA N.

Il aurait 98 ans, en cette année 2022. Ahmadou Ahidjo, premier président de la République est décédé le 30 novembre 1989, à Dakar, au Sénégal. Depuis lors, sa dépouille est toujours ensevelie au cimetière musulman de Yoff . Son épouse, farouchement opposée au successeur constitutionnel du fils de Garoua y repose aussi depuis le 20 avril 2021.

C’est la mémoire d’un fantôme, celui de l’un des artisans du Cameroun qui s’éloigne continuellement de la mémoire collective. Une tragédie qui débute en 1983, lorsque que l’ancien président de la République décide de quitter le pays qu’il a dirigé pendant 27, avec femme et enfants.
C’est en fait le début d’un divorce qui se mue en haine entre le premier président de la République Ahmadou Ahidjo et son successeur constitutionnel, Paul Biya. Le 6 avril 1984 marque l’apogée de cette rancœur tenace entre les deux hommes. Ce jour-là, une tentative de coup d’Etat secoue la ville de Yaoundé. La mutinerie est maîtrisée mais les séquelles restent gravées dans les mémoires. Ahmadou Ahidjo est par la suite condamné par contumace tandis que nombreux parmi ses partisans et présumés sont condamnés parfois jusqu’à la peine capitale.

De l’Unc d’Ahidjo au Rdpc de Paul Biya
Créateur de son successeur, Paul Biya et de l’Union nationale camerounaise (Unc), parti unique (post indépendance), le «père de la nation» ne s’est jamais fait à l’idée de perdre les rênes du pouvoir qu’il conservait à travers son emprise sur le parti. D’autant que, soulignent des sources historiques un accord liait le proclamateur de l’indépendance du Cameroun, le 1er janvier 1960, à son ancien premier ministre et homme de confiance, Paul Biya. Pis, l’Union nationale Camerounaise devient le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le 24 mars 1985, lors du congrès de Bamenda.

Ahmadou Babatoura Ahidjo qui a assumé le pouvoir suprême au Cameroun pendant 22 ans est né le 24 août 1924 à Garoua, dans la région du Nord Cameroun. Les relations tumultueuses entre lui puis sa défunte veuve et l’actuel chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, n’ont pas empêché à deux de leurs enfants- Mohamadou Badjicka Ahidjo (né de son premier mariage avec Adda Garoua et Aminatou Ahidjo- de rentrer au Cameroun où ils tiennent des postes de responsabilité dans le système perpétré par son successeur à la tête de l’Etat.

Ahmadou Ahidjo a succédé à André Marie Mbida, éphémère chef de l’Etat sous tutelle entre le 18 février 1958 et le 1er janvier 1960. L’ancien opérateur radio devient président de la République du Cameroun lors de l’élection du 5 mai 1960. Il rempile lors des élections du 23 mars 1965, le 28 mars 1970, le 5 avril 1975 et le 5 avril 1980, entame de son dernier mandat qui est écourté le 4 novembre 1982, lorsqu’il annonce sa démission au poste de président de la République.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 02 02 2023

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen